Lafarge Holcim : mise en examen pour "financement d'une entreprise terroriste"

L'ex-patron de LafargeHolcim, Eric Olsen, mis en examen pour "financement d'une entreprise terroriste"

https://www.rtbf.be/info/economie/detail_l-ex-patron-de-lafargeholcim-eric-olsen-mis-en-examen-pour-financement-d-une-entreprise-terroriste?id=9783706

L'ex-patron du groupe LafargeHolcim, Eric Olsen, a été mis en examen jeudi soir dans l'enquête sur le financement par le cimentier en 2013 et 2014 de plusieurs groupes jihadistes en Syrie, dont l'Etat islamique, a-t-on appris de source judiciaire.

Eric Olsen, DRH puis directeur général adjoint du groupe français Lafarge à l'époque des faits, avant de devenir directeur général après la fusion avec le Suisse Holcim, a été mis en examen pour "financement d'une entreprise terroriste" et "mise en danger de la vie d'autrui" et placé sous contrôle judiciaire, a précisé cette source. Deux autres ex-responsables de Lafarge, dont l'ex-PDG Bruno Lafont, sont toujours en garde à vue.

 

Prolonger :

Trois cadres du groupe Lafarge mis en examen pour «financement du terrorisme»

2 décembre 2017 Par Fabrice Arfi, Michel Deléan et Julien Antoine

Deux anciens cadres de Lafarge et un responsable de la sécurité du groupe, par ailleurs ancien candidat du Front national, ont été mis en examen, vendredi 1er décembre, pour « financement du terrorisme » dans l’enquête sur ses liens avec l’État islamique. Le groupe français a maintenu en 2013 et 2014 ses activités en Syrie dans une zone de conflit tenue par Daech.

Une ONG demande l'audition de Fabius sur Lafarge en Syrie

Agence Reuters - 13 oct. 2017

L'ONG Sherpa, partie civile dans une enquête sur les activités en Syrie du cimentier LafargeHolcim, a demandé mercredi à la justice d'entendre comme témoins l'ex-ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et deux anciens ambassadeurs de France, a-t-on appris vendredi auprès de cette association.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.