IRMA : un dédommagement qui n'est pas garanti à tous ?

Les dommages de l'ouragan IRMA sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy sont estimés à 1,2 milliard d'euros. Cette évaluation ne prend en compte que "les dommages aux habitations, aux véhicules et aux entreprises couverts par le régime d'indemnisation des catastrophes naturelles", a précisé la Caisse centrale de réassurance, spécialisée dans les catastrophes naturelles.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/apres-irma-saint-martin-et-saint-barthelemy-attendent-l-ouragan-jose_1941836.html

Avec des dommages estimés à 1,2 milliard d'euros sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, l'ouragan Irma s'annonce comme une des plus coûteuses catastrophes naturelles que la France ait connue. Cette évaluation ne prend toutefois en compte que "les dommages aux habitations, aux véhicules et aux entreprises qui sont couverts par le régime d'indemnisation des catastrophes naturelles", a précisé la Caisse centrale de réassurance, spécialisée dans les catastrophes naturelles.

Les véhicules assurés au tiers, les marchandises transportées ou les dommages causés aux récoltes non engrangées ou aux sols ne sont par exemple pas couverts par ce régime.

 

L'assurance des catastrophes naturelles | Fédération Française de l'Assurance

le regime d'indemnisation des catastrophes naturelles

Plaquette indemnisation des Catastrophes Naturelles en France

Régime des catastrophes naturelles - amrae

 

La Libre Belgique : Etat de catastrophe naturelle: explication du régime d'indemnisation

Le Point : Etat de catastrophe naturelle: explication du régime d'indemnisation

Le Monde : Xynthia : la cour d’appel prend le contrepied du jugement du tribunal 04 avril 2016, par Pascale Robert-Diard

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.