Le gouvernement méprise le logiciel libre français en pointe sur le marché européen

Cédric O ne jure que par les GAFA dans un pays où les entreprises adoptent de plus en plus les logiciels libres qui permettent des solutions moins chères, plus sûres et personnalisables. Avec 5 233 millions d'euros en 2019 et porté par un écosystème tricolore développé, le marché français constitue le plus gros marché européen en volume.

https://www.usinenouvelle.com/editorial/pourquoi-le-marche-de-l-open-source-tente-les-entreprises.N912219

Le gouvernement ne sait pas ce qui existe et il fait obstacle à ce qui se développe sur le terrain :

L'exécutif soutient donc artificiellement un modèle perdant dont moins en moins de personnes ne veulent et nuit à la dynamique économique en essor où la France est en pointe depuis des années :

Les talents existent, ils travaillent, développent un marché et une technique alternative et le pouvoir les ignore.

Sans parler de la recherche et des universités en France qui sont également en pointe dans ce domaine.

Ce pouvoir hypnotisé par le capitalisme anglo-saxon évoque en revanche la baisse du PIB, qu'il faut bosser deux fois plus et renvoyer pour cela les enfants à l'école pour que les parents puissent aller turbiner à l'usine.

Pour finir sur une note culturelle à propos d'une citation :

Vespasien répondait à son fils - qui lui reprochait de faire commerce des urines que son père collectait à Rome grâce aux vespasiennes pour les revendre aux teinturiers - que l'argent n'a pas d'odeur.

On y est toujours, sauf que la tendance actuelle qu'encourage l'exécutif semble être de faire de l'argent avec de la m...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.