Julien Green : de la bigoterie aux queer studies

Le Journal "intégral" de l’écrivain catholique Julien Green paraît pour la première fois. Des centaines de pages censurées lèvent le voile sur des pans entiers de la vie littéraire française des années 1920 à 1940 : homosexualité, racisme, antisémitisme. Un événement littéraire sans précédent. Par Frédéric Martel

https://www.franceculture.fr/litterature/le-siecle-denfer-de-lecrivain-catholique-et-homosexuel-julien-green

Stadthauptpfarrkirche St. Egid - Kapellen, Kirchen ...

Julien Green est enterré dans la chapelle de la Vierge de l'église Saint-Egid à Klagenfurt, en Autriche

https://oekastatic.orf.at/static/images/site/oeka/2012012/green3.5031447.jpg

" Julien Green tenait beaucoup à être inhumé à l'intérieur même d'une église. L'écrivain, décédé le jeudi 13 août, avait sollicité une sépulture pour lui et son fils adoptif en l'église d'Andrésy (Yvelines), auprès de l'évêché de Versailles. En accord avec la mairie d'Andrésy, celui-ci a refusé à la fin des années 80 de satisfaire une demande jugée « tout à fait inhabituelle, à laquelle les prêtres eux-mêmes n'accèdent jamais », indique-t-on à la Conférence épiscopale. « Julien Green pouvait être enterré au cimetière. Il a pris d'autres dispositions. » C'est donc en l'église Saint-Egid de Klagenfurt, en Autriche, que Julien Green reposera. " La Croix

https://c1.staticflickr.com/9/8014/7685817370_316e4e2997_z.jpg

Julien Green avait connu Klagenfurt en 1990 lors de la représentation de sa pièce l'Automate et avait émis le souhait d'être enterré dans la capitale de Carinthie après une visite de la chapelle Saint-Egid, où il avait été marqué par un vieux tableau représentant la Vierge Marie. Son nom américain «Julian Green» doit figurer sur la statue en bronze sculptée par l'artiste tyrolien Jos Pirkner. L'épitaphe a été rédigée par le romancier en novembre 1954. Dans son Journal portant sur les années 1993-1996 et intitulé Pourquoi suis-je moi?, Green écrivait que tout était prêt: «A Klagenfurt, notre chapelle est disposée comme nous le demandions. L'inscription d'un texte sur un mur est à sa place, de même sur le marbre.» «Voilà plus de trois ans que l'Eglise de France me refusa la permission de me faire enterrer dans l'église d'Andrésy (Yvelines). On n'y voulait pas d'Eric (Jean-Eric Green, ndlr). Résultat, nous irons en Autriche, où tout a été fait de façon admirable» " Libération

Julien Green und Klagenfurt – eine Liebesbeziehung ...

 

https://amishcatholic.files.wordpress.com/2017/05/juliangreenklagenfurt.jpg?w=485&h=348

 

Prolonger :

Frédéric Martel

Sodoma : enquête au cœur du Vatican

Emma Becker : "Pour une femme, la jouissance est politique, et c'est un combat passionnant."

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.