Jean-Luc Mélenchon

Liêm HOANG NGOC appelle a rejoindre Jean-Luc Mélenchon alors que Daniel Cohn Bendit l'accable dans l'Express, en promouvant le "social libéralisme" d'une alliance Vert-Macron contre le "républicanisme" vallsciste, qui est également celui de Jean-Luc Mélenchon. Personne ne fait cependant le bilan de l'action politique de JLM.

https://blogs.mediapart.fr/liem-hoang-ngoc/blog/120916/mes-ex-camarades-frondeurs-arnaud-benoit-gerard-marie-noelle-et-les-autres/commentaires

En raisons des actes qu’il a posé après 2005, parce qu’il a rassemblé 4 millions de voix en 2012, le candidat qui incarne désormais l’insoumission progressiste à l’air du temps est Jean-Luc Mélenchon. Vous vous êtes couverts, d’emblée, derrière ses prétendus traits de caractère pour refuser d’œuvrer ensemble au rassemblement du peuple de gauche hors du PS.Mais vous oubliez que nombre d’entre vous sont bien plus grandiloquents, sans compter ceux qui prétendent renouveler les pratiques mais qui dirigent leur courant de la pire des façon, en torpillant en 2014 (lors des investitures électorales) leurs propres parlementaires européens sortants, partis au front contre la Troïka.

Liêm HOANG NGOC (fondateur de la Nouvelle Gauche Socialiste, conseiller régional, ancien député européen « frondeur »)

 

Observations :

JLM est un bon orateur et son programme en 2012 apportait un souffle nouveau au débat, qu'il a interompu brutalement le soir du résultat du premier tour des présidentielles : Mélenchon appelle à voter, sans condition, François Hollande

JLM se fait élire depuis des années député européen mais ne fait rien en prétextant qu'il n'a pas de pouvoir pour faire quoi que ce soit, alors que c'est faux. L'eurodéputée Sofie In'T Velt a fait condamner la Commission et le Conseil à propos de l'accord SWIFT et a obtenu la publication des documents dans l'accord TTIP.

S'il l'avait voulu, il aurait pu interrompre les négociations du TTIP plutôt que d'instrumentaliser l'indignation populaire sur la négociation de cet accord. Le mandat que le Conseil a donné à la Commission viole le droit de l'Union. Il pourrait saisir la CJUE comme l'a fait avec succès et efficacité Sofie Int Veld. Il ne le fait pas.

Cette contradiction montre un JLM qui se limite à l'effet d'annonce et qui s'abstient de passer aux actes Son caractère discursif et son abstention à produire de la politique efficace posent question. Cela ne laisse pas augurer d'un grand changement par rapport à ceux qui se sont succédé au pouvoir depuis des années.

Cette contradiction politique de JLM n'est jamais soulevée, preuve qu'il bénéficie tout de même d'une très grande mansuétude des médias qui pourraient le discréditer facilement s'ils le voulaient, ne retenant que les attaques sur la personne de certains.

Les manipulations de l'opinion (comme à propos du TTIP) ne sont pas le signe d'une rigueur politique.

Vu son bilan déclamatif d'eurodéputé, si JLM devenait président en 2017, ne risquerait-il pas de dire, comme il le fait déjà, qu'il n'a aucun pouvoir pour changer les choses ?

Les absences de l'eurodéputé Jean-Luc Mélenchon | Les décodeurs

Les astuces de Mélenchon pour paraître assidu au Parlement

Coulisses de Bruxelles - Mélenchon et Le Pen, deux courants d'air

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.