Suicide : quels liens avec le travail et le chômage ?

Penser la prévention et les systèmes d’information, Observatoire national du suicide - 4e rapport / juin 2020 - L’actualité fait régulièrement état de suicides au travail ou de témoignages incriminant les conditions de travail. La perte d’un emploi et la situation de chômage peuvent également fragiliser les personnes et entraîner un risque suicidaire.

https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/la-drees/observatoire-national-du-suicide-ons/article/suicide-quels-liens-avec-le-travail-et-le-chomage-penser-la-prevention-et-les

couv-12.png

 

L’actualité fait régulièrement état de suicides de personnes sur leur lieu de travail ou de témoignages de personnes qui se sont suicidées en incriminant leurs conditions de travail. La perte d’un emploi et la situation de chômage peuvent également fragiliser les personnes et entraîner un risque suicidaire. Que signifient ces suicides liés à la situation professionnelle ? Comment les prévenir ?

Dénombrer les suicides liés au travail ou au chômage est un exercice délicat. La part qu’ont représenté les facteurs professionnels dans la décision de la personne de mettre fin à ses jours est difficile à évaluer. Pourtant, ce geste ne peut pas être réduit à une fragilité individuelle et les conditions de travail ou le vécu du chômage sont souvent en cause. Face à cette réalité, des mesures concrètes de prévention du suicide sont mises en oeuvre dans de nombreuses professions, celles s’adressant aux chômeurs restent, en revanche, à construire.

Pour ce quatrième rapport, l’Observatoire national du suicide apporte des éclairages académiques, statistiques et juridiques sur les suicides liés au travail et au chômage. Il offre également un état des lieux des évolutions des systèmes d’information pour améliorer la mesure globale des suicides et éclairer les liens avec la situation professionnelle et la santé mentale.

Avant propos

L’Observatoire national du suicide, présidé par Monsieur le ministre des Solidarités et de la Santé (Olivier Véran), a été créé le 9 septembre 2013 et renouvelé le 1er août 2018 pour cinq ans (voir annexe 2). Son animation scientifique et son secrétariat sont assurés par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), dont le directeur assure la présidence déléguée. La composition et les missions de cet Observatoire sont définies par le décret n° 2018-688 du 1er août 2018 et deux arrêtés en fixent la liste des associations et des experts membres. À l’occasion du renouvellement de l’Observatoire, ses missions ont été recentrées sur l’amélioration des systèmes d’information et celle des connaissances sur les conduites suicidaires par des travaux d’études et de recherche.

Le présent rapport est le quatrième que l’Observatoire publie depuis sa création et le premier depuis son renouvellement. Les trois premiers rapports ont été publiés respectivement en novembre 2014, février 2016 et février 2018. Ces rapports sont accompagnés de trois recueils bibliographiques numériques et d’une veille stratégique. Cette dernière est diffusée régulièrement par la DREES aux membres de l’Observatoire et aux professionnels intéressés, et reprend l’essentiel de l’actualité documentaire consacrée au suicide.

Télécharger les documents :

Autres documents disponibles :

Contributeurs :

Ce rapport a été réalisé sous la coordination scientifique de Valérie Ulrich, Monique Carrière, Diane Desprat, Valérie Carrasco, Charline Sterchele et Naïla Boussaid de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES).
Il a bénéficié de la relecture de Muriel Barlet, sous-directrice de l’observation de la santé et de l’assurance maladie, de Lucie Gonzalez, sous-directrice des synthèses, des études économiques et de l’évaluation, et de Lucile Olier, cheffe de service, DREES.

Ont contribué au dossier 1 :
Christian Baudelot, École normale supérieure
Michel Debout, Médecin légiste
Diane Desprat, DREES
Loïc Lerouge, Université de Bordeaux
Sarah Waters, University of Leeds

Ont contribué au dossier 2 :
Philippe Tuppin, Caisse nationale d’assurance maladie
Diane Martin, Grégoire Rey, Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès - Inserm
Naïla Boussaid, Valérie Carrasco, Claire-Lise Dubost, Nathalie Guignon, Javier Nicolau, DREES
Stanislas Spilka, Observatoire français des drogues et des toxicomanies
Virginie Gigonzac, Christophe Léon, Santé publique France

Ont contribué aux fiches :
Fiche 1  : Pascale Fritsch, Direction générale de la santé
Fiche 2  : Grégoire Rey, Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès - Inserm
Fiche 3 : Christine Chan-Chee, Santé publique France
Fiche 4  : Enguerrand du Roscoät, Christophe Léon, Santé publique France
Fiche 5 : Valérie Carrasco, DREES
Fiche 6 : Jacques Pisarik, DREES
Fiche 7  : Claire Chauvet, Serge Faye, Natalie Vongmany, Gérard Lasfargues, Juliette Bloch, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail
Fiche 8 : Pauline Delézire, Virginie Gigonzac, Laurence Chérié-Challine, Imane Khireddine-Medouni, Santé publique France
Fiche 9 : Justine Klingelschmidt, Jean-François Chastang, Imane Khireddine-Medouni,
Laurence Chérié-Challine, Isabelle Niedhammer, Santé publique France et Inserm
Fiche 10 : Anne-Marie Soubielle, ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation
Fiche 11 : Véronique Maeght Lenormand, Mathias Tourne, Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole
Fiche 12 : Marc Binnié, Jean-Luc Douillard, cofondateurs du dispositif APESA
Fiche 13  : Direction des ressources et des compétences de la Police nationale
Fiche 14  : Émilie Guérin, Tatiana Aci, Direction de l’administration pénitentiaire
Fiche 15 : Laura Nirello, avec la collaboration de Valérie Carrasco, DREES
Fiche 16 : Valérie Carrasco, DREES
Fiche 17 : Éric Janssen, Stanislas Spilka, Observatoire français des drogues et des toxicomanies
Fiche 18  : Christine Chan-Chee, Santé publique France

Ont contribué à :
La veille stratégique : Monique Carrière, DREES
Aux recueils numériques : Monique Carrière, Isabelle Philippon, DREES

Ce rapport a bénéficié de la collaboration scientifique de l’ensemble des membres de l’Observatoire national du suicide, de ceux du groupe de travail « Axes de recherche » et du groupe de travail « Données statistiques ».

Il est édité par le bureau des publications et de la communication de la DREES :
Directeur de la publication : Fabrice Lenglart
Responsable d’édition : Souphaphone Douangdara
Coordination éditoriale : Sabine Boulanger
Correction : Fabienne Brifault et Élisabeth Castaing
Conception graphique  : Philippe Brulin
Maquette : NDBD

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.