Projet de loi climat : " C'est à la limite du sabotage "

Le projet de loi climat produit à partir des propositions de la Convention citoyenne pour le climat a jeté un froid. Le gouvernement en a présenté les grandes lignes lundi 7 et mardi 8 décembre. Sur le fond comme sur la forme, la déception est palpable parmi les 150 membres. Après la cocnertation de la loit travail et le grand débat, une nouvelle mystification de communication politique.

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/convention-citoyenne-sur-le-climat/c-est-a-la-limite-du-sabotage-au-sein-de-la-convention-citoyenne-pour-le-climat-les-travaux-sur-le-projet-de-loi-ont-jete-un-froid_4212005.html

Cette fois-ci, s'y ajoutent le mépris des engagements et de la démocratie.

A l'issue de ces réunions de présentation du futur texte, organisées lundi 7 et mardi 8 décembre, la déception partagée :

" Les choses qui vont avancer, je n'en ai pas relevé des masses. "

" Ces réunions avaient pour objectif de nous présenter un projet que nous n'avons pas eu en amont, sur lequel nous n'avons pas pu travailler et discuter "

" Une convocation reçue seulement quatre jours avant, laissant très peu de temps pour s'organiser professionnellement et personnellement. C'est à la limite du sabotage "

" Une fois de plus, nous étions dans une réunion sans ordre du jour, sans avoir eu les documents avant "

" Beaucoup de choses sont amoindries, reprises dans des délais plus longs ou avec une ambition réduite "

'" au niveau de l'avion, il n'y a pas grand-chose". "Ce projet sera moins-disant que ce que la Convention citoyenne a proposé. Si on retrouve nos mesures, ce sera à des doses plus faibles "

...

Mises à jour

D'autres réactions des membres de la Convention à Emmanuel Macron :

" Comment, en minorant nos propositions, vous pensez atteindre un objectif qui est aujourd’hui 15 % supérieur à celui sur lequel nous avons travaillé ? " en référence au nouvel objectif climatique de l'Union européenne*, supérieur à celui de 40% fixé à la Convention.

" La Convention pour le climat vous offre un petit arbre à développer, il est très beau et vous coupez certaines branches, totalement ou partiellement. Finalement, l'arbre est plutôt défiguré. Si on poursuit dans cette logique-là, il ne restera à la fin plus que le tronc "

" Etes-vous climato-cynique, au point de décider de ne pas atteindre ces objectifs en 2030, ou climato-sceptique ? "

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.