Patrick Cahez (avatar)

Patrick Cahez

Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris

Abonné·e de Mediapart

258 Billets

2 Éditions

Lien 15 novembre 2018

Patrick Cahez (avatar)

Patrick Cahez

Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris

Abonné·e de Mediapart

La généalogie du libéralisme autoritaire

Face à la crise de la gouvernabilité qui touche les années 1970, quelles stratégies de management pour contrôler le citoyen sans en avoir l'air ? On explore ces méthodes encore d’actualité avec Grégoire Chamayou, chercheur au CNRS, auteur de "La société ingouvernable" (La fabrique, 2018).

Patrick Cahez (avatar)

Patrick Cahez

Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/comment-se-rendre-ingouvernable

Après une très remarquée Théorie du drone (La Fabrique, 2013) où il montrait comment cette nouvelle arme a changé en profondeur la notion même de guerre, il revient aujourd’hui avec La société ingouvernable  (La Fabrique, 2018). 

Un anti-guide de management, un essai de philosophie politique où ce chercheur montre comment dans les années 1970 aux Etats-Unis et en Grande Bretagne s’est opérée – par le haut - la reprise en main d’un système de gestion qui commençait à se fissurer.

[Hayek disait :] « Je préfère un dictateur libéral à un régime démocratique sans libéralisme. » […] Le leitmotiv de Hayek, c’est que la démocratie est  animée d’un mouvement qui tend vers le totalitarisme.    
(Grégoire Chamayou)

Face aux revendications croissantes - revendications ouvrières, ethniques, écologiques... - les milieux d’affaire se sentent plus que jamais menacés, contraints de trouver des stratégies qui, du contrôle dur à la manipulation douce, leur permettent de conserver leur pouvoir face aux Etats et leur place dans l'opinion.

D’un côté, des économistes néolibéraux qui veulent […] déréaliser  l’entreprise pour la dépolitiser. De l’autre, des penseurs qui traitent  l’entreprise comme une machine de guerre.    
(Grégoire Chamayou)

En pleine crise de la gouvernabilité, face à la contestation, des « arts nouveaux de gouverner » ont été élaborés, que Grégoire Chamayou, notre invité, nous retrace par le menu.

Prolonger :

LA CASTE, COMMENT S'EN DÉBARRASSER ? COMMENT LA REMPLACER ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.