Racisme : le terroriste d'extrême-droite invoque une inspiration française

L'auteur des attentats terroristes de Christchurch fait référence à l'extrême droite française pour expliquer son acte : le "grand remplacement" de Renaud Camus et la défaite électorale de Marine Le Pen aux présidentielles. Il place ces deux explications à égalité avec les attentats terroristes de Anders Behring Breivik en Norvège.

https://www.parismatch.com/Actu/International/L-obsession-francaise-du-tueur-de-Christchurch-1612921

Le terroriste australien est techniquement au regard du droit un " immigré ". Il revendique une inspiration intellectuelle française à ses actes. Comme Mohamed Merah, il a filmé ses actes. Les autorité neo-zélandaises parlent de terrorisme.

Mise à jour :

RTBF Une visite en France, le déclic pour la folie meurtrière de Brenton Tarrant

L’auteur présumé de l’attentat qui a coûté la vie à 49 personnes ce vendredi en Nouvelle-Zélande est visiblement ce qu’on appelle un « suprémaciste blanc ». Il considère que la « race » blanche est supérieure aux autres. Il est d’ailleurs adepte de la théorie du grand remplacement, apprend-on dans un texte de 74 pages illustrant ses convictions personnelles qu’il a publié juste avant la tuerie.

La théorie du grand remplacement, d’origine française, est à la base une théorie d’extrême droite selon laquelle la population blanche (française en l’occurrence) est destinée à être remplacée par des étrangers.

« C’est l’idée que les populations autochtones des pays occidentaux, dont fait partie la Nouvelle-Zélande étant donné son histoire, se verraient remplacées par les étrangers. Cette théorie existe depuis toujours au sein de l’extrême droite », détaille Manuel Abramowicz, coordinateur du web journal d’observation de l’extrême droite Resistances.be.

RTBF : Le "grand remplacement", cette théorie complotiste néonazie qui a inspiré le terroriste de Christchurch

 

prolonger :

France Info : un homme ouvre le feu sur deux mosquées et tue au moins 49 personnes

"Nous pouvons affirmer que c'est une attaque terroriste. Ce que nous savons, c'est que tout cela a été préparé de longue date", a indiqué Jacinda Ardern, Première ministre néo-zélandaise. Au moins 49 personnes auraient été tuées selon un premier bilan provisoire. Interpellé, le suspect a été placé en garde à vue et sera présenté à un juge dans les heures qui viennent.

Le Parisien : Attentat de Christchurch : dans la tête du terroriste, tout a commencé en France

Obsessions racistes, idéologie violente et provocations cyniques… La lecture des 74 pages écrites par le tireur de l’attentat de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, donne une sensation de vertige.(...) Le titre de son texte, « Le grand remplacement », fait référence à une théorie du complot d’extrême-droite popularisée en France par l’écrivain Renaud Camus. La France, un pays qui occupe d’ailleurs une place centrale dans son cheminement vers la violence, explique-t-il.

Le Monde : La théorie du « grand remplacement », de l’écrivain Renaud Camus aux attentats en Nouvelle-Zélande

L’un des terroristes de Christchurch a repris à son compte le concept de « grand remplacement », forgé par l’écrivain français d’extrême droite Renaud Camus.

Par Samuel Laurent, Maxime Vaudano, Gary Dagorn et Assma Maad Publié aujourd’hui à 18h30, mis à jour à 22h01

Les fréquentations d'extrême droite de François-Xavier Bellamy

15 mars 2019 Par Lucie Delaporte

La tête de liste LR aux européennes, que son parti présente comme le « nouvel intellectuel » de la droite, a du mal à assumer sa fréquentation assidue de cercles d’extrême droite profondément hostiles à la République, voire à la démocratie. Ses équipes ont méthodiquement nettoyé la toile de certaines de ses interventions.

Comment la «question rom» a fabriqué un racisme d'Etat

Roms et riverains, une politique municipale de la race : paru aux éditions La Fabrique, ce livre fait surgir comment s'est institutionnalisée une politique de discrimination des Roms appuyée sur un racisme culturel revendiqué. À lire au moment où Manuel Valls, son instigateur, est…

Document - François Bonnet - 11 mars 2014 - 113 commentaires

Islamophobie, racisme anti-musulman: le sens caché des mots

Le terme « islamophobie » est de nouveau l'objet de virulents débats. Retour sur son cheminement dans l'espace public et sur les enjeux qu'il recèle.

Analyse - Carine Fouteau - 26 juil. 2013 - 493 commentaires

Le prénom de la haine

Éric Zemmour s’est encore illustré par une sortie raciste en s’en prenant au prénom de la chroniqueuse Hapsatou Sy. Cette énième saillie ne devrait pas faire l’objet de commentaires. Mais elle est d’une violence inouïe pour les immigrés et leurs enfants à qui l’éditorialiste commande de se fondre…

Parti pris - Faïza Zerouala - 22 sept. 2018 - 338 commentaires

Le «grand débat» de Macron fait déjà polémique

13 décembre 2018 Par Manuel Jardinaud et Ellen Salvi

À la veille du « grand débat » voulu par Emmanuel Macron pour répondre aux « gilets jaunes », la confusion règne toujours sur ses modalités d’organisation. Le surgissement de la question de l’immigration et de la laïcité est venu perturber les discussions. Une partie de la majorité s’en inquiète.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.