Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

230 Billets

2 Éditions

Lien 16 juin 2018

Carrefour : un actionnaire propose d'abandonner les dividendes pour sauver l'emploi

Face au PDG de Carrefour, un actionnaire a proposé de ne pas distribuer les dividendes pour limiter les pertes d'emplois : " Un patron, quand il fait pas bien son travail, on lui donne pas du fric en plus." Par Pierre Tremblay

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.huffingtonpost.fr/2018/06/15/face-au-pdg-de-carrefour-cet-actionnaire-a-propose-dabandonner-son-dividende-pour-limiter-les-pertes-demplois_a_23460071/

CARREFOUR - C'est une idée qui n'a pas rallié nombre de ses homologues. Vendredi 15 juin, les actionnaires de Carrefour se sont réunis dans un climat particulièrement tendu à Aubervilliers, alors que des milliers d'emplois seront supprimés par la multinationale française.

Des licenciements qui surviennent alors même que le PDG sortant, Georges Plassat, touche un total de 17 millions d'euros après son départ, avant d'engranger pour sa retraite une rente à vie de 500.000 euros par année. Ce paradoxe a choqué de nombreux salariés, qui n'ont pas manqué de manifester leur mécontentement durant l'AG, comme a pu le constater notre reporter sur place.

Mais les employés ne sont pas les seuls à s'opposer aux rémunérations importantes des PDG actuel et sortant. Certains actionnaires ont aussi poussé un coup de gueule durant la réunion. L'un d'eux, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article, a même proposé d'abandonner son dividende pour éviter des pertes d'emplois.

"Moi, je suis prêt à abandonner mon dividende cette année", a déclaré Jean Richard, (petit) actionnaire et chirurgien-dentiste à la retraite, sous les applaudissements des quelques dizaines d'employés syndiqués présents dans la salle. "Mais attention, j'aimerais bien aussi que les administrateurs, ceux qui touchent des gros paquets, comme ils ont failli, abandonnent aussi (leur dividende)", s'est permis l'homme face au PDG de l'entreprise, Alexandre Bompard.

À la sortie de l'AG, l'actionnaire a dénoncé au HuffPost une "gouvernance inadmissible". "Un patron, quand il fait pas bien son travail, on lui donne pas du fric en plus", explique Jean, tout aussi choqué par une "retraite à prestation définie": "Quand on gagne bien son argent, bah on en met de côté!".

Arrivé il y a mois d'un an à la tête de Carrefour, Alexandre Bompard a donc vécu une première assemblée générale mouvementée. Devant l'émotion suscitée, l'ex-dirigeant de la FNAC a annoncé qu'il allait faire des propositions au conseil d'administration concernant sa propre indemnité de départ, versée au terme de son mandat, qui court jusqu'au 31 décembre 2020, afin qu'elle ne "fasse pas débat".

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Défense
Néonazis dans l’armée : l’insupportable laisser-faire du ministère
Un militaire néonazi, dont le cas avait été évoqué il y a huit mois par Mediapart, a été interpellé en novembre par des douaniers. L’armée, elle, ne l’avait sanctionné que de vingt jours d’arrêts. Ce cas pose une nouvelle fois la question de la grande tolérance de l’institution vis-à-vis de militaires fascinés par le Troisième Reich. D'autant que Mediapart a encore découvert de nouveaux cas.
par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Union des gauches : Hidalgo et Montebourg tentent de rebattre les cartes
La candidate du PS et le candidat de la Remontada à la présidentielle ont appelé, dans la journée, à une candidature commune à gauche, en offrant de se retirer. Les pressions en faveur de l’union ainsi que les mauvais sondages expliquent aussi ce retournement. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Droite
À droite, mais à quel point ? Valérie Pécresse sommée de placer le curseur
La candidate LR à l’élection présidentielle est confrontée à une double injonction : retenir les électeurs d’Éric Ciotti, tentés par un basculement à l’extrême droite, sans rebuter pour de bon la droite « modérée » qu’embrasse Emmanuel Macron. Le premier défi de sa campagne. Et le principal ?
par Ilyes Ramdani
Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot