Les drones houthis

Le bouclier anti-missile saoudien est inefficace contre les drones houthis qui démontrent leur capacité à perturber l'approvisionnement en pétrole et à bloquer le hub aérien de DubaÏ. Plutôt que d'attiser le conflit, les US devraient initier la résolution du conflit et non prendre le risque de restrictions pour leurs automobilistes, les contrarier et compromettre la réélection de Trump.

http://www.opex360.com/2019/09/16/les-etats-unis-sont-prets-a-riposter-aux-attaques-contre-les-installations-petrolieres-saoudiennes/comment-page-1/

Le type de drones utilisés par les Houthis n’a pas été précisé. Cela étant, dans son dernier rapport, le Groupe d’experts des Nations unies sur le Yémen avait indiqué que les rebelles yéménites, soutenus par l’Iran, disposaient de drones appelés « UAV-X » qui, pouvant correspondre à l’appareil appelé « Samad-2/3 », furent utilisés « soit à des fins de reconnaissance, soit dans des attaques. »

« Lorsqu’ils servaient à des attaques, ces drones portaient une ogive de 18 kilogrammes d’explosifs associés à des roulements à bille, de sorte que leur létalité était supérieure à celle du Qasef-1 [ou Ababil, de conception iranienne, ndlr]. L’UAV-X se démarque des autres drones par son endurance et son rayon d’action bien plus importants. Équipé d’un moteur DLE 170, de fabrication chinoise, ou 3W110i B2, de fabrication allemande, et atteignant une vitesse de pointe de 200 à 250 km/h, ce drone a un rayon d’action de 1.200 à 1.500 kilomètres, en fonction des vents. Cela viendrait ajouter du crédit aux affirmations des houthistes qui prétendent avoir les moyens de toucher des cibles comme Riyad, Abou Dhabi et Dubaï », expliquèrent les experts des Nations unies.

 

M à J :

Yémen: Les Houthis proposent une initiative de paix à l'Arabie saoudite

20 septembre 2019 Par Agence Reuters

La rébellion yéménite des Houthis s'engage à cesser les attaques de drones et de missiles contre l'Arabie saoudite si la coalition militaire dirigée par Ryad au Yémen fait de même, a annoncé vendredi l'un de ses responsables sur sa chaîne de télévision Al-Massirah.

Arabie : Une vingtaine de pays s'inquiètent du respect des droits de l'Homme

23 sept. 2019 Par Agence Reuters

Une vingtaine de pays, dont quinze Etats membres de l'Union européenne, ont exprimé leur inquiétude lundi au Conseil des droits de l'homme de l'Onu face aux allégations de torture, détentions illégales et procès inéquitables à l'encontre d'opposants saoudiens, notamment des militantes des droits des femmes et des journalistes.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.