Skygofree, un logiciel espion visant des appareils Android

Le malware, baptisé « Skygofree », est utilisé depuis 2014 via des pages Web mimant les sites de gros opérateurs mobiles : « l’analyse porte à croire que les auteurs du malware travaillent pour une société informatique italienne proposant des solutions de surveillance »

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/01/17/kaspersky-devoile-l-existence-de-skygofree-un-logiciel-espion-visant-des-appareils-android_5243143_4408996.html

Le logiciel permet d’activer l’enregistrement audio de l’appareil selon le lieu où se trouve la cible, pistée via la fonction de géolocalisation. En pratique, cela signifie que les espions peuvent commencer à écouter leur victime seulement à partir du moment où elle va se trouver dans un lieu sensible, rendant en théorie la surveillance plus ciblée et plus efficace.

Les chercheurs expliquent également que le malware permet de connecter subrepticement les appareils infectés à des réseaux Wi-Fi contrôlés par les espions, et ce même si le propriétaire de l’appareil a désactivé toutes les connections Wi-Fi.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.