Nouveau scandale bancaire : complicité et recel d'argent sale, notamment

En dépit de leurs déclarations d’intention, de nombreuses banques s’accommodent de l’argent douteux. Les FinCEN Files ont permis d’identifier au moins 2 000 milliards de dollars de transactions suspectes, dont 514 milliards de dollars concernent la banque JPMorgan, et 1 300 milliards de dollars la Deutsche Bank. Une goutte dans un océan de transactions opaques.

https://www.francetvinfo.fr/monde/fincen-files-des-documents-confidentiels-revelent-les-lacunes-des-banques-dans-la-lutte-contre-le-blanchiment_4112293.html

Par la cellule enquête de Radio France :

>> A lire aussi : quand des filiales de la Société Générale ralentissaient la lutte contre le blanchiment d'argent

On peut cependant raisonnablement penser que les 2 000 milliards de dollars d'opérations suspectes identifiées dans cet ensemble de documents, montant déjà considérable, ne sont qu'une goutte d'eau dans le flot d'argent sale qui circule dans les banques du monde entier. Les fichiers FinCEN représentent en effet moins de 0,02 % des plus de 12 millions de déclarations d'activités suspectes que les institutions financières ont rédigées entre 2011 et 2017. 

Notre enquête de 16 mois menée par l'ICIJ et ses partenaires montre cependant que des grandes banques continuent de jouer un rôle central dans le transfert de fonds liés à la corruption, à la fraude, au crime organisé et au terrorisme.

Dans des entretiens accordés à l'ICIJ et BuzzFeed News, plus d'une douzaine d'anciens responsables de la conformité chez HSBC ont remis en question l'efficacité des programmes de lutte contre le blanchiment d'argent mis en place par la banque. Certains ont déclaré qu’on ne leur donnait pas assez de moyens pour aller au-delà d'un examen superficiel des flux d'argent importants.

À la Standard Chartered Bank, une plainte a été déposée en décembre 2019 devant un tribunal fédéral de New York. Les plaignants, Julian Knight et Anshuman Chandra, soutiennent que les employés qui s'opposaient aux transactions illégales n'étaient pas ignorés, mais "menacés, harcelés et licenciés".

 

 

Une enquête internationale révèle le blanchiment de sommes énormes par des grandes banques

20 septembre 2020 Par Agence France-Presse

Des montants astronomiques d’argent sale ont transité durant des années par les plus grandes institutions bancaires du monde, révèle une enquête internationale du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), qui dénonce les carences de la régulation du secteur.

 

A comparer avec :

Ces départements qui privent illégalement des demandeurs du RSA

Par Dan Israel

Au moins cinq conseils départementaux refusent d’attribuer le RSA aux Français disposant d’un certain montant d’épargne. Rien dans la loi ne les y autorise, comme l’a rappelé en 2019 le Conseil d’État pour le département de la Manche.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.