Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

236 Billets

2 Éditions

Lien 21 juin 2019

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

SNU : pour un droit familial à l'objection de conscience

Cette mise en scène ne correspond pas à l'éducation que je souhaite pour mes enfants. Louise Tourret — 19 juin 2019

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.slate.fr/story/178626/service-national-universel-snu-droit-familial-objection-conscience

Le #SNU c'est :

1,6 milliards d'euros pour chanter la Marseillaise à 7h du mat

et si tu chantes mal où si t'es pas d'accord, l'interdiction de passer le bac et le permis.

1,6 milliards d'euros avec comme élément pédagogique clé : le chantage.

https://t.co/BmWyiylbcj

— Qffwffq (@qffwffq) 17 juin 2019

Je demande le droit d'objection de conscience parentale: ma conscience, mon éducation, mes valeurs.

Quant à ériger l'esprit critique, un argument mis en avant par les responsables de l'organisation du SNU, je n'arrive pas à comprendre en quoi se mettre au garde à vous constitue un préalable à cet apprentissage. On nous parle de libre arbitre tout en décidant de l'heure du lever d'adolescent·es de 16 ans. On nous parle de responsabilité tout en supprimant les téléphones. Personne ne voit la contradiction?

L'argument de la mixité sociale est aussi avancé. Nos ministres, qui chantent les vertus du dispositif pourraient agir sur la carte scolaire, lancer des politiques de quotas qui concernerait l'enseignement privé (une mesure appliquée par exemple en Angleterre) ou davantage financer le monde associatif et les clubs de sports qui permettent à des jeunes de tous milieux de se rencontrer.

Je demande le droit d'objection de conscience parentale: ma conscience, mon éducation, mes valeurs. J'ajouterai que je place la liberté au-dessus des nations et des drapeaux. Aux donneurs de leçons, je répondrai que l'histoire nous a montré qu'au moment où il fallait s'engager pour notre pays on pouvait toujours tordre l’idée de patrie, comme le fit Petain qui, tout en l’exaltant dans ses discours, livra des enfants juifs aux Nazis. L'amour de la liberté, de l'égalité et de la fraternité peut prendre bien des chemins, il n'exige pas de mise en scène et préside toujours aux bons choix. Une bien meilleure boussole que le sens de l'obéissance.

Prolonger :

« Le SNU est l’héritier d’une pensée magique née dans les années 1960 »

Tribune Bénédicte Chéron historienne

Justifié par un discours d’intégration, le service national universel (SNU), qui vient de débuter, est bercé par la nostalgie d’un service national disparu. Le rendre obligatoire le condamnerait à la même issue, estime l’historienne Bénédicte Chéron dans une tribune au « Monde ».

Publié le 18 juin 2019

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Saint-Étienne, le maire se barricade dans son conseil municipal
Pour le premier conseil municipal depuis le début de l’affaire du chantage à la sextape, le maire Gaël Perdriau a éludé les questions de l’opposition. Pendant que, devant l’hôtel de ville, des centaines de manifestants réclamaient sa démission.
par Antton Rouget
Journal — Budget
Le gouvernement veut trop vite tourner la page du « quoi qu’il en coûte »
Le prochain budget marquera la fin des mesures d’urgence pour l’économie et le système de santé qui dataient de la crise du Covid-19. Le clap de fin du « quoi qu’il en coûte » en somme, dont le gouvernement ne veut plus entendre parler pour résoudre la crise énergétique actuelle. Il pense qu’il pourra maîtriser les dépenses publiques sans pour autant risquer une récession. À tort. 
par Mathias Thépot
Journal — Europe
En Italie, l’abstention a fait le match
La victoire de la droite et de l’extrême droite en sièges cache une stabilité de son électorat. Le pays n’a pas tant viré à droite sur le plan électoral que dans une apathie et une dépolitisation dont le post-fascisme a su tirer profit.
par Romaric Godin et Donatien Huet
Journal — Gauche(s)
Julien Bayou démissionne, les écolos sidérés
Visé par une enquête interne de son parti pour « violences psychologiques », le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts et coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale a démissionné de ses fonctions. Il dénonce une « instrumentalisation des souffrances » à l’ère de #MeToo et à deux mois du congrès des écologistes.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias