Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

229 Billets

2 Éditions

Lien 21 août 2016

Un policier perd son procès contre un avocat

Un des avocats de Julien Coupat, Jérémie Assous, avait parlé de "faussaire", en évoquant le procès verbal de filature, signé par le policier, capitaine à la sous-section antiterroriste. Avec AFP Publié le 20 mai 2016 à 18:46

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/limousin/correze/dans-l-affaire-de-tarnac-un-enqueteur-perd-son-proces-en-diffamation-contre-un-avocat-1002279.html

Bruno Mancheron est le policier qui a signé un procès verbal clef de l'affaire de Tarnac, celui de la filature de Julien Coupat et de sa compagne Yildune Lévy, les 7 et 8 octobre 2008. A l'occasion de cette surveillance, le véhicule du couple a été observé près d'une ligne TGV, où quelques heures plus tard ont été découvertes les traces de sabotage d'une caténaire. 

Quatre ans plus tard, l'avocat de Julien Coupat, Jérémie Assous avait déclaré sur une radio que Bruno Mancheron est l'auteur "du procès verbal de filature et qui est accusé d'être un faussaire", des propos pour lesquels l'enquêteur a porté plainte pour diffamation. 

Le tribunal a relaxé l'avocat. 

Nouvel épisode dans l'affaire "Tarnac" mercredi 25 mai : La cour d'appel de Paris examine l'appel du parquet de Paris. La question du caractère terroriste ou non de l'affaire doit être débattue. Le juge d'instruction avait abandonné cette qualification.

MédiapartL'affaire de Tarnac part en cassation  28 juin 2016 | Par Michel Deléan

Le parquet général de la cour d'appel de Paris a formé un pourvoi en cassation ce mercredi 29 juin contre l'arrêt rendu la veille qui écartait la qualification terroriste du dossier de Tarnac. Enjeu : le futur procès de huit membres du groupe de Tarnac.

Libération : Tarnac : Coupat ne sera pas jugé pour «terrorisme»

Un désaveu cinglant. En confirmant que les sabotages de lignes de chemin de fer imputés au groupe de Tarnac n’ont aucun caractère terroriste, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris vient de faire voler en éclats la thèse soutenue pendant huit ans par le parquet et relayée par une grande partie de la classe politique, gouvernement compris. Depuis l’arrestation de Julien Coupat et Yildune Lévy, soupçonnés d’avoir posé un crochet sur la caténaire d’une ligne TGV dans la nuit du 7 au 8 novembre 2008, le concept flottant d’«acte terroriste» a traversé de bout en bout l’interminable affaire de Tarnac.

Fruit de l’instrumentalisation politique de l’ultragauche sous Sarkozy et des errements de la Direction centrale de la sécurité intérieure (DCRI), le dossier va cependant se dégonfler au fil des sept années d’instruction, qui ont mis en lumière les nombreux manquements de l’enquête policière. Un dossier qui finit par basculer à l’été 2015.

Le Monde : Tarnac : la Cour de cassation devra trancher

Le feuilleton judiciaire dure depuis huit ans. D’ores et déjà renvoyés en procès pour le sabotage de lignes TGV en 2008, Julien Coupat et deux autres membres du « groupe de Tarnac » doivent-ils être jugés pour des faits à caractère terroriste ? La chambre de l’instruction de la cour d’appel a répondu non mardi 28 juin. Celle-ci a confirmé la décision des juges d’instruction, qui avaient renvoyé les membres du groupe en correctionnelle en écartant la dimension terroriste des faits qui leur sont reprochés, ont précisé les avocats.

Mais le parquet général a décidé de se pourvoir en cassation. C’est donc à la Cour de cassation qu’il reviendra de trancher la question du caractère terroriste du dossier.

LibérationLe parquet général se pourvoit en cassation contre le groupe de Tarnac 

«Cela devient une farce !», s'est exclamée Me Marie Dosé, l'avocate d'Yildune Levy, mise en cause avec Julien Coupat pour des dégradations commises sur des lignes TGV en 2008. Le parquet général de Paris annonce ce mercredi former un pourvoi en cassation contre la décision de la cour d'appel qui a ordonné mardi le renvoi en procès pour Julien Coupat et d'autres membres du groupe de Tarnac mais confirmé l'abandon des poursuites pour terrorisme.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé