Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

234 Billets

2 Éditions

Lien 21 août 2020

L214 soulève la question de l'élevage industriel du canard

La dénonciation d'un élevage industriel par L214 renvoie nécessairement sur la responsabilité des grosses entreprises dans l'épidémie de grippe aviaire qui a conduit à l'abbattage tous les élevages du Gers sans distinction entre les petits éleveurs et les gros sous-traitant de l'industrie alimentaire. L214 a saisi le ministre de l'agriculture Julien Denormandie.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/le-ministere-de-lagriculture-annonce-ordonner-la-fermeture-du-batiment-delevage-insalubre-de-canards-dans-les-pyrenees-atlantiques-mis-en-cause-par-l214_4080243.html

Pour qui travaillait cet élevage, quelle entreprise de production de foie gras est son client ? Qui approvisionnait cet élevage en nourriture industrielle ? Quelle est la composition de cette nourriture ? Quel vétérinaire contrôlait cet élevage ? Quel organisme officiel est chargé de s'assurer du respect de la réglementation sanitaire ? Le préfet ? Qui transportait ces bêtes dont le risque de maladie et de contagion peut se déduire du manque de soin qui apparaît dans les images ? Quels sont les autres élevages industriels dans la région qui approvisionnent ce client ? Quel est le parcours de ramassage de ces animaux ?

La crise aviaire qui a frappé le Gers, notamment, n'a jamais fait l'objet d'une enquête approfondie sur l'origine, les causes et le circuit de propagation du virus alors que cela s'imposait pour protéger et garantir les petits élevages des méfaits et des risques inhérents à l'élevage industriel comme le signale la nécessité de l'emploi de produits phytosanitaire.

Encore une fois, se pose la question des intérêts divergents entre les petits exploitants, les artisans, les petits entrepreneurs, d'une part, et la production industrielle, d'autre part.

D'où l'intérêt de bien distinguer dans l'agriculture, mais aussi dans tous les autres domaines d'activités, les organisations professionnelles qui représentent en fait les intérêts du grand patronat des organisations professionnelles qui représentent la défense des droits économiques et sociaux des travailleurs et des dirigeants des petites et moyennes entreprises.

Ce que ne fait pas la presse en présentant par exemple la FNSEA comme un syndicat d'agriculteurs alors qu'elle représente les intérêts du patronat de l'industrie agro-alimentaire qui défend l'usage des pesticides, promeut l'agriculture et l'élevage intensifs au détriment de l'environnement et d'une économie soutenable (épuisement des sols, gaspillage de l'eau, ...), la recherche de l'optimisation immédiate du profit, ...

Ce ne sont pas ou plus des agriculteurs mais des investisseurs. Le coeur de l'électorat de LREM.

Sivens, Notre Dame des Landes, Bure, notamment, montrent le contraste existant dans la mise en oeuvre des prérogatives du préfet à réprimer les manifestants qui réclament un respect de l'environnement, d'une part, et le soin et les moyens qu'il met à garantir un contrôle vétérinaire efficace, d'autre part (voir ce que révèle L214 depuis des années).

N'y a-t-il pas là matière à s'interroger sur une mise en oeuvre discriminatoire des moyens de l'Etat, voire un détournement de l'Etat au bénéfice d'un petit groupe de privilégiés ? La loi est générale, abstraire et impersonnelle.

Rappel :

Grippe aviaire : 10 000 canards abattus dans le Gers en raison d'une suspicion au virus H5N3

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
En Seine-Maritime, Alma Dufour veut concilier « fin du monde et fin du mois »
C’est l’un des slogans des « gilets jaunes » comme du mouvement climat. La militante écologiste, qui assume cette double filiation, se lance sous les couleurs de l’union de la gauche sur ce territoire perfusé à l’industrie lourde, qui ne lui est pas acquis.
par Mathilde Goanec
Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Europe
En Italie, Aboubakar Soumahoro porte la voix des ouvriers agricoles et autres « invisibles »
L’activiste d’origine ivoirienne, débarqué en Italie à l’âge de 19 ans, défend les ouvriers agricoles migrants et dénonce le racisme prégnant dans la classe politique transalpine. De là à basculer dans la politique traditionnelle, en vue des prochaines élections ? Rencontre à Rome. 
par Ludovic Lamant
Journal — Moyen-Orient
Le pouvoir iranien en voie de talibanisation
La hausse exponentielle des prix pousse à la révolte les villes du sud et de l’ouest de l’Iran. Une contestation que les forces sécuritaires ne parviennent pas à arrêter, tandis que le régime s’emploie à mettre en place une politique de ségrégation à l’égard des femmes.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis