Yémen : responsabilité internationale des pays producteurs d'armes

Trump comme Macron ne remettent pas en cause les contrats de vente d'armes à l'Arabie saoudite malgré le drame humanitaire et les crimes de guerre au Yémen et le mépris pour les doits de l'Homme (assassinat du journaliste Khasoggi, torture des femmes défendant leurs droits). Les Usa et la Francé notamment, se rendent complices de ces crimes par fourniture de moyens.

La complicité et le recel des crimes internationaux a été trop négligés lors des procès de Nuremberg. L'actualité juridique pénale internationale a récemment condamne deux dirigeants politiques pour genocide et le conflit au Yémen soulève cette même qualification et la question de la responsabilité pénale internationale des dirigeants qui permettent d'armer les belligérants qui tuent les populations civiles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.