Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

234 Billets

2 Éditions

Lien 21 nov. 2020

Qu’est-ce qu’une nation ?

Qu'est-ce qu'une nation ? La formulation de la question est simple. Immédiatement, nous viennent en tête des mots tels que " peuple ", " pays ", " sentiment national ", " histoire commune ", " territoire ", " patrimoine culturel ". La réponse s'annonce donc plurielle et plus complexe que l'interrogation !

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.franceculture.fr/emissions/le-cours-de-lhistoire/quest-ce-quune-nation

En 1792, Jean-François Lambert, fait paraître Qu'est-ce qu'une nation, un corps politique, un État ? Terrible question que celle de la nation, dans le contexte de la révolution française. Pensionné par Louis XVI, Jean-François Lambert se cache en province sous la Terreur. Disons que le mouvement que prend la révolution ne lui convient pas. D’ailleurs, la même année, 1792, il fait paraître : On vous a cruellement trompés, Français !

90 ans plus tard, en 1882, la question se pose  de nouveau : Qu’est-ce qu’une nation ? titre d’une célèbre conférence d’Ernest Renan prononcée à la Sorbonne. Selon l’historien et philosophe, elle est un « plébiscite de tous les jours ».

En 2020, Pascal Ory, historien de renom et peut-être de Renan, se pose lui aussi la question : Qu’est-ce qu’une nation ? titre de son livre publié avec pour sous-titre : Une histoire mondiale.

La question mérite d’être posée et reposée, à tête reposée, car déjà le contexte change. Ensuite, parce qu’elle est passionnante. Enfin, parce que dans la réponse il y a un peu de notre avenir. (Xavier Mauduit)

Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n'en font qu'une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L'une est dans le passé, l'autre dans le présent. L'une est la possession en commun d'un riche legs de souvenirs ; l'autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l'héritage qu'on a reçu indivis. ” Le 11 mars 1882, lors d'une conférence à la Sorbonne, c’est par ces mots qu'Ernest Renan tentait de donner une réponse à la question : “ Qu’est-ce qu’une nation ?

Plus d'un siècle plus tard, l'historien Pascal Ory pose de nouveau cette question. Il y répond en proposant une perspective mondiale. De la Révolution d’Octobre à la pandémie de Covid-19, comment définir la nation ? L'international est-il l'opposé de la nation ? À l'ère des populismes et des fractures nationales, quel est l'avenir du concept de nation ?

Qu’est ce qu’une nation ?

Ma réponse tient en six mots : c'est un peuple qui devient le Peuple. Une série de rapports de force, de dispositifs géographiques, de mouvements de population puisque ces peuples peuvent être nomades (...) Font qu'un beau jour, puisque dans la mythologie nationale c'est indispensable, mythologie, ce n'est pas du tout négatif car c'est cela qui construit les communautés quel qu'elles soient, ça rencontre la grande Invention politique moderne entre le 16e et le 18e siècle qui est la souveraineté populaire . Et cela se passe sous nos yeux en ce moment avec la Catalogne, la Nouvelle-Calédonie, l'Écosse ou le Kurdistan. (Pascal Ory)

Pascal Ory est professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il publie aux éditions Gallimard Qu'est-ce qu’une nation ? Une histoire mondiale.

product_9782072848070_195x320.jpg

Prolonger :

Dominique Schnapper

La communauté des citoyens. Sur l'idée moderne de nation

L'esprit démocratique des lois

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
Parlement : ce que peut espérer la Nupes
Et si la gauche devenait la première force d’opposition au Palais-Bourbon en juin prochain ? Un scénario plausible qui pourrait, dans une certaine mesure, transformer le paysage politique, explique Olivier Rozenberg, spécialiste de la vie parlementaire.
par Pauline Graulle
Journal
Ukraine : divisé, le monde occidental peine à dessiner une issue
Alors que le spectre d’un conflit long se précise, faut-il continuer, et jusqu’à quand, à livrer des armes à Kyiv ? Est-il encore possible de ménager une « porte de sortie » à Vladimir Poutine pour faciliter de futures négociations de paix ? Aux États-Unis comme en Europe, des dissensions commencent à affleurer sur ces sujets clés.
par Ludovic Lamant
Journal — Migrations
La guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Législatives : des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Déserteurs : existe-t-il une sécession des élites diplômées ?
La prise de parole des étudiant·es de Agro Paris Tech a été l’occasion pour la presse de remettre en avant l’hypothèse d’une sécession de l’élite scolaire face à la crise écologique. Qu’en disent les sciences sociales ?
par Quantité Critique
Billet d’édition
Hebdo #123 : Parole à celles et ceux qui ont déjà bifurqué
À la suite du retentissant appel des jeunes diplômés d’AgroParisTech à déserter les postes dans l’agro-industrie, nous avons recueilli de nombreux témoignages d’anciens étudiants « en agro » devenus paysans, chercheurs, formateurs, etc. Ils racontent leur parcours, les embûches et leur espoir de changer le système. Bifurquer, c’est possible. Mais il faut s’organiser !
par Sabrina Kassa
Billet de blog
Prendre les chemins de traverse… mais à plusieurs !
Nous sommes un collectif d'une petite dizaine de personnes, qui avons décidé, à la fin de nos études en politiques locales, de prendre à bras le corps les questions climatiques, énergétiques, sociales de demain, pour y trouver des réponses radicales. Voilà l'histoire de notre parcours, depuis notre rencontre en 2018, sur les bancs de l'université.
par Collectif La Traverse
Billet de blog
Bifurquer, c'est tout le temps à refaire (et ça s'apprend)
Je suis diplômée ingénieure agronome depuis décembre 2019. On m'a envoyé mille fois la vidéo du discours des diplômés d’AgroParisTech qui appellent à bifurquer et refusent de travailler pour l’agro-industrie. Fantastique, et maintenant ? Deux ans après le diplôme, je me permets d'emprunter à Benoîte Groulte pour répondre : ça dure toute la vie, une bifurcation. C'est tout le temps à refaire.
par Mathilde Francois