Qu’est-ce qu’une nation ?

Qu'est-ce qu'une nation ? La formulation de la question est simple. Immédiatement, nous viennent en tête des mots tels que " peuple ", " pays ", " sentiment national ", " histoire commune ", " territoire ", " patrimoine culturel ". La réponse s'annonce donc plurielle et plus complexe que l'interrogation !

https://www.franceculture.fr/emissions/le-cours-de-lhistoire/quest-ce-quune-nation

En 1792, Jean-François Lambert, fait paraître Qu'est-ce qu'une nation, un corps politique, un État ? Terrible question que celle de la nation, dans le contexte de la révolution française. Pensionné par Louis XVI, Jean-François Lambert se cache en province sous la Terreur. Disons que le mouvement que prend la révolution ne lui convient pas. D’ailleurs, la même année, 1792, il fait paraître : On vous a cruellement trompés, Français !

90 ans plus tard, en 1882, la question se pose  de nouveau : Qu’est-ce qu’une nation ? titre d’une célèbre conférence d’Ernest Renan prononcée à la Sorbonne. Selon l’historien et philosophe, elle est un « plébiscite de tous les jours ».

En 2020, Pascal Ory, historien de renom et peut-être de Renan, se pose lui aussi la question : Qu’est-ce qu’une nation ? titre de son livre publié avec pour sous-titre : Une histoire mondiale.

La question mérite d’être posée et reposée, à tête reposée, car déjà le contexte change. Ensuite, parce qu’elle est passionnante. Enfin, parce que dans la réponse il y a un peu de notre avenir. (Xavier Mauduit)

Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n'en font qu'une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L'une est dans le passé, l'autre dans le présent. L'une est la possession en commun d'un riche legs de souvenirs ; l'autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l'héritage qu'on a reçu indivis. ” Le 11 mars 1882, lors d'une conférence à la Sorbonne, c’est par ces mots qu'Ernest Renan tentait de donner une réponse à la question : “ Qu’est-ce qu’une nation ?

Plus d'un siècle plus tard, l'historien Pascal Ory pose de nouveau cette question. Il y répond en proposant une perspective mondiale. De la Révolution d’Octobre à la pandémie de Covid-19, comment définir la nation ? L'international est-il l'opposé de la nation ? À l'ère des populismes et des fractures nationales, quel est l'avenir du concept de nation ?

Qu’est ce qu’une nation ?

Ma réponse tient en six mots : c'est un peuple qui devient le Peuple. Une série de rapports de force, de dispositifs géographiques, de mouvements de population puisque ces peuples peuvent être nomades (...) Font qu'un beau jour, puisque dans la mythologie nationale c'est indispensable, mythologie, ce n'est pas du tout négatif car c'est cela qui construit les communautés quel qu'elles soient, ça rencontre la grande Invention politique moderne entre le 16e et le 18e siècle qui est la souveraineté populaire . Et cela se passe sous nos yeux en ce moment avec la Catalogne, la Nouvelle-Calédonie, l'Écosse ou le Kurdistan. (Pascal Ory)

 

Pascal Ory est professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il publie aux éditions Gallimard Qu'est-ce qu’une nation ? Une histoire mondiale.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.