1/4 des logements sont inoccupés à Paris

Plus d'un quart des logements sont inoccupés dans le centre de Paris. La part de logements vacants dans la capitale continue d'augmenter, particulièrement dans ses arrondissements centraux, rapporte une étude de l'Atelier parisien d'urbanisme.

https://www.francetvinfo.fr/economie/immobilier/logements-vacants/plus-d-un-quart-des-logements-sont-inoccupes-dans-le-centre-de-paris_2332533.html

 

Prolonger :

Paris se vide de ses habitants : les annonces chocs de Ian Brossat

Pour lutter contre la pénurie du logement qui frappe la capitale, la Ville cherche des solutions. Ian Brossat, l’adjoint PC chargé du logement, propose des solutions radicales.

Des quartiers, comme l’île Saint-Louis (IVe), se vident. Plus grave encore, les classes moyennes ne peuvent plus se loger dans la capitale et sont contraintes de s’éloigner. Selon une étude de l’Insee publiée fin 2017, la capitale a perdu près de 40.000 habitants en cinq ans, passant de 2,27 millions en 2010 à 2,23 millions en 2015.

 

A Clermont-Ferrand, Edouard Philippe vient vanter le plan «logement d'abord»

Edouard Philippe Premier ministre, Edouard Philippe ministre de l’Intérieur par intérim, et maintenant Edouard Philippe… ministre du Logement, le temps d’une visite de terrain sur le thème de l’habitat, vendredi à Clermont-Ferrand. Le département du Puy-de-Dôme et sa métropole font en effet partie des 24 territoires selectionnés fin mars par le gouvernement pour une mise en œuvre accélérée du plan «Logement d’abord» en faveur des familles et personnes sans logis. Il s’agit d’un changement de braquet des politiques publiques de lutte contre le sans-abrisme, qui ont montré leurs limites au cours des dernières décennies. La France compte en effet aujourd'hui 150 000 SDF, et leur nombre a augmenté de près de 50% depuis le début des années 2000.

 

La 24e édition du rapport annuel sur "L’État du Mal-logement" de la Fondation Abbé Pierre livre une nouvelle description de la crise du logement.

Si le marché de l’immobilier affiche une bonne santé générale, 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile, tandis que 12 millions voient leur situation fragilisée par la crise du logement. Plus d'un cinquième de la population est donc concerné par un problème de logement dans notre pays.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.