Assurance chômage : après l’échec de la négociation, Berger met en cause Macron

"Et si la démocratie ne passait pas par des petites phrases polémiques ou médias interposés ? Nul doute qu’elle fonctionnerait mieux dans notre pays". "La démocratie sociale a souvent prouvé son efficacité et sa responsabilité lorsqu’elle n’est pas soumise à des lettres de cadrage impossibles, menant sciemment une négo dans l’impasse". Cela fait penser au grand débat.

https://www.sudouest.fr/2019/02/22/assurance-chomage-apres-l-echec-de-la-negociation-macron-tacle-les-partenaires-sociaux-5843225-4688.php

Les accointances particulières du chef de l'Etat avec les grands patrons (qu'il reçoit quand ils le demandent pour lui imposer d'avancer la suppression de l'ISF) interrogent sur la bonne foi du président quand il tourne en dérision les syndicats (et par la même occasion les maires) :

" On est dans un drôle de système ! Chaque jour dans le pays, on dit 'corps intermédiaires, démocratie territoriale, démocratie sociale, laissez-nous faire’. Et quand on donne la main, on dit 'mon bon monsieur, c’est dur, reprenez-la’. Et le gouvernement va devoir la reprendre, car on ne peut pas avoir un déficit cumulé sur le chômage comme on a depuis tant d’années "

Par contre, comme si l'Etat avait trop d'argent, le même Macron le prive de 4 à 5 milliards de recettes par an et donne 40 milliards de cadeaux aux grosses entreprises qui s'en servent pour augmenter les dividendes des actionnaires.

Il ne peut pas s'empêcher d'exprimer son mépris des gens.  Cela ne lui suffisait pas. Il faut aussi qu'il se moque des "corps intermédiaires".

La lettre de cadrage dont parle Laurent Berger fait penser à la lettre aux Français de Macron qui impose les questions pour le grand débat.

Les mêmes recettes produisant les mêmes effets, il n'est pas difficile d'imaginer le Tweet de Macron expliquant que le gouvernement va, à son corps défendant, procéder aux réformes qui s'imposent, en en rejetant la faute sur les Français.

Prolonger :

ISF : le "ruissellement" n’a pas encore eu lieu 22/02/2019 Par Marjolaine Koch et Cellule investigation de Radio France

Les propositions des «Atterrés» pour le débat citoyen Par Romaric Godin

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.