Un groupe terroriste de gendarmes d'élite pour promouvoir la politique sécuritaire ?

C'est la question que soulève le rebondissement en Belgique de l'affaire des "tueurs du Brabant" où un gendarme d'élite a avoué avant de décéder à son frère qu'il faisait partie de cette équipée sanglante qui s'est caractérisée par des braquages où la violence était inversement proportionnelle au butin et où les agresseurs attendaient la police plutôt que de s'enfuir.

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_tueurs-du-brabant-ce-que-l-on-sait-de-christian-bonkoffsky-soupconne-d-etre-le-geant?id=9744340

 

autres articles :

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_tueurs-du-brabant-cette-nouvelle-piste-est-elle-la-bonne?id=9744034

"Les enquêtes sur les gendarmes ont souvent été bâclées"

La justice connaît au moins les noms de deux autres membres des ...

Tueries du Brabant: l'enquête sur les liens avec la gendarmerie a ...

 

mise à jour :

France info : " "Le géant", Christian Bonkoffsky, était un ancien gendarme appartenant à une unité d'élite réputée proche de l'extrême droite. Un temps soupçonné, il n'a jamais été condamné. Le groupe de gendarmes tueurs aurait voulu déstabiliser la Belgique pour y instaurer un État fort. "

http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/belgique-nouvel-indice-dans-l-affaire-des-tueurs-du-brabant_2437181.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.