Justice en France : deux poids, deux mesures

Un proche d’Édouard Philippe a été placé en garde à vue, dimanche 23 juin, pour avoir frappé un policier. Il a été rapidement libéré quelques heures plus tard au motif qu'il avait " des obligations professionnelles " et que « Parmi les éléments ayant concouru à la levée de garde à vue figure la nécessité d’établir les circonstances de l’infraction et le préjudice subi » selon le parquet.

https://www.mediapart.fr/journal/france/250619/vrai-soutien-et-faux-conseiller-un-proche-d-edouard-philippe-rapidement-relache-apres-avoir-frappe-un-poli

L'information du politique des procédures par le ministère public est prévue par la circulaire NOR JUSD 1402885C dans son ANNEXE

Prolonger :

Le Parisien : Un proche d’Edouard Philippe en garde à vue

Interpellé une première fois dimanche pour des violences sur un policier en civil près de Rouen, il avait été libéré avant d’être arrêté de nouveau ce matin.

Par Jean-Michel Décugis Le 25 juin 2019

Edouard Philippe vu par un proche, l’expert en politique internationale, Khalid Bouksib

C’est un homme politique capable de dépasser les clivages pour une ambition commune, celle du Président de la République

Edouard Philippe vu par un proche, l’expert en politique internationale, Khalid Bouksib

Au lendemain de la nomination du Premier ministre français Edouard Philippe par le Président de la République Emmanuel Macron, nous avons eu le privilège d’interviewer Khalid Bouksib.  Cet expert franco-marocain œuvre à entretenir et défendre l’amitié franco-marocaine à travers des réalisations concrètes, comme la signature du protocole de coopération entre les villes de Tanger et du Havre le 21 octobre 2016, qui a fait suite aux déplacements effectués au Maroc en 2014 et 2016 par le nouveau Premier ministre français.


Libé : Quelle présentation feriez-vous du nouveau Premier ministre français?
Khalid Bouksib : C’est un homme politique capable de dépasser les clivages pour une ambition commune, celle du Président de la République et un homme politique capable de rassembler différentes sensibilités, à l’image de sa gestion de la ville du Havre, du développement de la communauté, et de cette fierté d’être Havrais qu’il a su faire renaître. (...)

Propos recueillis par Hassan Bentaleb Mercredi 17 Mai 2017

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.