Le droit, nouvelle arme de guerre économique

Ce livre, fruit de 2 ans d’enquête, montre comment l’Amérique a ouvert un nouveau front dans la guerre économique qui déstabilise l’Europe, tout particulièrement l’Allemagne et la France. Une déstabilisation qui ne fait que commencer. Ali LAIDI " Le droit, nouvelle arme de guerre économique : comment les États-Unis déstabilisent les entreprises européennes " Actes sud, 2019

https://www.coleurope.eu/le-droit-nouvelle-arme-de-guerre-economique

Il n'y a pas que Julian Assange que menace la justice des Etats Unis et sa manipulation politique afin d'imposer la volonté des investisseurs de Wall Street. Tout le monde est visé et menacé pareillement.

Il est inquiétant de devoir consulter le catalogue d'un collège européen privé pour trouver des ouvrages en français qui ne sont pas commentés en France comme ils le devraient. Non ?

Aux États-Unis, le droit est devenu une arme économique. Une arme qui fait des ravages chez les ennemis, mais aussi chez les amis de Washington. Depuis une dizaine d’années, des entreprises européennes subissent les foudres des procureurs du département de la Justice et des directeurs des agences de régulation fi nancière. Les sociétés soupçonnées de corruption ou de violation des embargos (Cuba, Libye, Corée du Nord, Iran, etc.) se voient infliger des amendes qui se comptent en centaines de millions voire en milliards de dollars. Car l’utilisation de l’incontournable billet vert dans les transactions internationales place de facto les entreprises sous juridiction américaine.

Siemens, ABN Amro, Technip, BNP, Alstom, Société générale… ce sont les multinationales européennes qui occupent le Top 10 des plus lourdes sanctions imposées par Washington, et dans lequel Airbus pourrait bientôt figurer. Certaines entreprises ne s’en sont pas relevées, et sont passées sous pavillon… américain. Le 11 septembre 2001 a marqué le début de cette répression économique : Washington a voté des textes qui prétendent s’appliquer à l’ensemble de la planète et a transformé d’anciennes lois censées lutter contre le terrorisme, la criminalité et la fraude en outils de compétition commerciale.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.