Une Plainte déposée contre Israël pour crimes de guerre devant la Cour pénale internationale

La Radio Télé suisse Romande publie une dépêche annonçant le dépôt d'une plainte devant la Cour pénale internationale contre Israël pour crimes de guerre

La Radio Télé suisse Romande publie une dépêche annonçant le dépôt d'une plainte devant la Cour pénale internationale contre Israël pour crimes de guerre

________________

Plainte à la Cour pénale internationale pour "crimes de guerre" contre Israël

25.07.2014 21:16

Malgré plusieurs plaintes antérieures, les juges de la CPI, sise à La Haye aux Pays-Bas, ne s'étaient jamais prononcés sur le conflit israélo-palestinien. [Jerry Lampen - Reuters]

Malgré plusieurs plaintes antérieures, les juges de la CPI, sise à La Haye aux Pays-Bas, ne s'étaient jamais prononcés sur le conflit israélo-palestinien. [Jerry Lampen - Reuters]

Un avocat français a déposé vendredi une plainte à Paris contre Israël pour "crimes de guerre", visant l'opération de Tsahal en cours qui a déjà fait 800 morts, dont 80% de civils.

Un avocat français, Gilles Devers, a annoncé vendredi à Paris avoir déposé plainte à la Cour pénale internationale (CPI) au nom du ministre palestinien de la Justice pour "crimes de guerre".

Cette plainte, déposée auprès de la procureure de la CPI, vise "les crimes de guerre commis par l'armée israélienne en juin et juillet 2014 en Palestine, dans le contexte de l'opération 'Bordure protectrice'", qui a déjà fait 800 morts.

"Ils ne respectent rien"

"Chaque jour est marqué par la commission de nouveaux crimes, et la population civile représente plus de 80% des victimes. Les enfants, les femmes, les hôpitaux, les écoles de l'ONU: les soldats israéliens ne respectent rien. C'est une attaque militaire contre la population palestinienne", a-t-il lu.

Gilles Devers affirme que la plainte est recevable, même si la Palestine, reconnue depuis novembre 2012 comme Etat observateur non membre de l'ONU, n'a pas ratifié le Statut de Rome fondant la CPI. Israël ne l'a pas ratifié non plus.

ats/asch

Un précédent "raté" en 2009

Selon Gilles Devers, le précédent ministre palestinien de la Justice avait fait une déclaration de compétence de la CPI le 21 janvier 2009, qui "reste parfaitement valable".

A l'époque, des plaintes avaient déjà été déposées pour obtenir une enquête sur l'offensive israélienne dite "Plomb durci" contre Gaza, mais elles avaient échoué, en raison de "tractations politiques", a-t-il affirmé.

Source du fichier attaché : https://twitter.com/ame2le/media

_______________

TV5 Monde 26.07.2014 Bénédicte Weiss

La Palestine dépose plainte devant la justice internationale

Ce vendredi 25 juillet, le ministre de la Justice de la Palestine et le Procureur général 

de la Cour de Gaza ont déposé plainte contre Israël auprès de la Cour pénale internationale. Une première depuis que la Palestine a obtenu le statut d'"Etat observateur non-membre" auprès de l'Organisation des Nations unies, en novembre 2012.

________________

Goldstone 2 sera-t-il aussi néfaste que le précédent ?

The Times of Israël

L'ONU lance une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

Radio-Canada

L'ONU a lancé une commission internationale d'urgence mercredi pour enquêter sur l'offensive israélienne. Plus tôt, la haute-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, Navi Pillay, a exprimé ses craintes quant à la possibilité qu'Israël commette des crimes de guerre dans la bande de Gaza.

________________

Le livre noir de l'occupation israélienne

" Réveiller un village en pleine nuit à coups de grenades pour faire régner la terreur, démolir des maisons au prétexte de chercher des armes qui ne s'y trouvent pas, passer à tabac des prisonniers menottés, participer à des opérations de vengeance meurtrière, arrêter des enfants, annexer des terres, tuer et s'en trouver félicité : dans les Territoires occupés de Palestine, l'insupportable est devenu banal. "

________________

Yehuda Shaul. Le soldat-témoin

“Nous avons créé un monstre: l'occupation” - Paris Match

Yehuda Shaul, sergent israélien: "Il faut mettre fin à l ... - Rtbf

________________

« Nous n'avons rien essayé d’autre que la force », dénonce une ONG de soldats israéliens   Par Pierre Puchot

Fondateur de l’ONG israélienne Breaking the silence, une organisation de soldats vétérans ou en activité réunis pour témoigner de leur expérience au sein de l'armée israélienne, Yehuda Shaul explique pourquoi les racines de l’offensive actuelle contre Gaza, dont sont d’abord victimes les civils palestiniens, sont à chercher dans la théorie du « minimum risque ».

«Pourquoi j’ai refusé d’aller combattre à Gaza»  Par Pierre Puchot

A Gaza, « on est des gens normaux, on n'aurait pas dû être pris pour cible »  Par Yannick Sanchez

 

Mise à jour :

Enquête de la FIDH sur les crimes commis à Gaza à l'été 2014

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.