" La France a une spécificité dans l'histoire du négationisme "

" Le négationisme est la forme moderne de l'antisémitisme " (Pierre Vidal Naquet). Paraphrasant Besson sur Bardèche, les négationistes entrent dans la Collaboration après la guerre. Des anciens collaborateurs à Robert Faurisson, comment le discours négationniste s’est construit et diffusé. Suite au décès de Faurisson, France culture esquisse une analyse du négationnisme.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/quand-lactualite-traverse-la-fabrique-chaque-vendredi-une-table-ronde-dhistoriens-commente

En ouverture de cette émission, nous évoquons le procès Céline en 1950 et sa condamnation à l’indignité nationale, c'est à dire l'exclusion de la République, "une mort civique". Il a été condamné pour un antisémitisme d’action. A ce sujet, on peut lire le numéro du magazine L'Histoire consacré à "1940-1944 Collaboration, antisémitisme, la responsabilité des intellectuels". 

Puis nous évoquons le passage de l'antisémitisme traditionnel des années 30 et de la Seconde Guerre Mondiale au négationnisme. Laurent Joly aborde la mutation de la propagande antisémite : "des antisémites vont se reconvertir en niant le génocide des juifs". 

Puis, nous abordons les différentes formes de négationnisme.

"Maurice Bardèche se déclarera fasciste. Robert Faurisson va se déclarer apolitique. [...] Mais bien sûr l’antisémitisme est consubstantiel au négationnisme." Valérie Igounet

Archive : Entretien de Jean-Marc Turine avec Pierre-Vidal Naquet « Négationnisme, la forme moderne de l'antisémitisme" 

"Il y a d’une part le bon vieil antisémitisme. Le négationnisme est la forme moderne et contemporaine de l’antisémitisme. Il y a eu massivement un soutien de l’extrême droite. L’hebdomadaire Rivarol, des nostalgiques de Vichy et du nazisme. Mais il y a eu aussi et c’est spécifique de la France, une alliance contre nature entre une certaine extrême droite, celle qu’incarnait M Le Pen et l’hebdomadaire Rivarol et une certaine ultra gauche, celle que symbolise M. Pierre Guillaume." Pierre Vidal Naquet, coffret Frémeaux & Associés

Le négationnisme emprunte la rhétorique de la science légitime, de l’histoire positiviste alors qu'il s'agit de falsifications de la science. C'est ce que relève Tal Bruttmann : c'est la méthode négationniste, se focaliser sur un point, prendre un détail, dire qu’il est faux en multipliant les pistes erronées et faire oublier l’ensemble du tableau et avec cela arriver à ce mensonge "Cela n'a pas existé".

" On ne peut pas mettre en opposition deux discours qui n’ont rien à voir entre eux. Les négationnistes et les historiens ne sont pas sur le même plan. Les premiers se situent sur plan idéologique tandis que les travaux des historiens se situent sur un plan scientifique." Valérie Igounet, L’Histoire n°238, décembre 1999.

Archive : Entretien de Jean-Marc Turine avec Pierre-Vidal Naquet "On ne discute pas avec eux"

« Pour discuter avec quelqu’un, il faut avoir un terrain commun […] De même que je ne discute pas avec quelqu’un qui affirme que la lune est faite de fromage de roquefort. Si quelqu’un dit cela, je lui reconnais la liberté de le dire mais je ne peux pas accepter de discuter avec lui. Tout ce que demandent les négationnistes, c’est que cette discussion s’ouvre, or il n’est pas question que cette discussion s’ouvre, il n’en sera jamais question parce que ce serait reconnaître qu’ils constituent une école historique alors qu’ils constituent un groupe de faussaires » Pierre Vidal Naquet, coffret Frémeaux & Associés

En dernière partie d'émission, nous revenons sur l'internationalisation du négationnisme et l'évolution des formes.
Le 29 décembre 1978, Le Monde publie une tribune de Robert Faurisson. En 2006, l'Iran invite des "chercheurs" qui développent des thèses négationnistes. Enfin, on observe le développement du conspirationnisme sur les réseaux Internet.  

 

Bibliographie

L'Etat contre les Juifs : Vichy, les nazis et la persécution antisémite (1940-1944)

Laurent Joly Grasset, 2018

Robert Faurisson : portrait d'un négationniste

Robert Faurisson : portrait d'un négationniste

Valérie Igounet Denoël, 2012

 

Intervenants

  • Laurent Joly

    historien, directeur de recherche au CNRS.

  • Valérie Igounet

    historienne, chercheuse associée à l'Institut d'histoire du temps présent

  • Tal Bruttmann

    historien à la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

  • Valérie Hannin

    Directrice de la rédaction du magazine L'Histoire.

 

Prolonger :

Profession philosophe : Élisabeth de Fontenay

L'opinion publique existe-t-elle sur Internet ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.