"EBIT macht Frei" : le slogan de très mauvais goût du patron de Volkswagen

Herbert Diess s'exprimait devant ses cadres lors d'une réunion annuelle sur les résultats du groupe et a trouvé drôle de détourner le slogan nazi inscrit à l'entrée d'Auschwitz, "Arbeit macht frei" ("le travail rend libre"), pour commenter la mauvaise rentabilité de son entreprise. Un humour digne du fondateur de la marque, " I presume " ?

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/ebit-macht-frei-le-slogan-de-tres-mauvais-gout-du-patron-de-volkswagen_2066893.html

Herbert Diess s'est excusé. Dans ce cas, pourquoi poursuivre les antisémites à moins que les excuses en la matière soient recevables qu'à partir d'un certain montant de revenus. Se moquer des juifs serait alors un luxe que les riches se réservent et qu'ils dénoncent chez ceux qui ne le sont pas.

Prolonger :

« Plus que nos voitures, vos histoires » le nouveau slogan de Volgswagen

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.