Comment VGE, patronat et haute fonction publique ont saboté l'internet en France

Louis Pouzin est un des pères d'internet. Alors que le World Wide Web fête ses 30 ans, l’un des Français, qui fut à l’origine de la création d’Internet avec le réseau Cyclades, Louis Pouzin revient sur son parcours saboté par le comportement stupide du patronat français, notamment Ambroise Roux, et de la haute fonction publique. Il a été récupéré par les USA qui ont revendu son travail.

https://www.dailymotion.com/video/x74bmd5

Certes, c'est du passé.

Mais cela continue.

la haute fonction publique - des rangs de laquelle est issue une partie de l'exécutif - et le patronat favorise le développement et les profits des grandes entreprises US plutôt que l'Open source européen et notamment français, alors que le pays à la pointe de la recherche dans ce domaine.

Pas de problème. Ils réussiront bien à convaincre les chercheurs d'aller eux aussi, comme Louis Pouzin, continuer leurs travaux aux USA qui leur revendront ce qu'ils auraient pu avoir gratuitement s'ils avaient compris l'importance de la recherche publique plutôt que de la saboter. Comme au temps de Louis Pouzin.

Le Médef, une force d'avenir rétrograde ?

 

Prolonger :

Destruction (du projet de l'internet français) - Wikipédia

Pourquoi la France a-t-elle inventé le minitel plutôt qu'internet ?

Le superfail qui nous intéresse cette semaine concerne la France et sa capacité à innover, ou plutôt à innover jusqu’au bout. Si internet apparaît aujourd'hui largement dominé par les entreprises américaines, il faut tout de même se rappeler qu'à l'origine, le web était une invention française.

 

Éric Reinhardt

Comédies françaises

Collection Blanche, Gallimard  20-08-2020

Fasciné par les arcanes du réel, Dimitri, jeune reporter de vingt-sept ans, mène sa vie comme ses missions : en permanence à la recherche de rencontres et d’instants qu’il voudrait décisifs. Un jour, il se lance dans une enquête sur la naissance d’Internet, intrigué qu’un ingénieur français, inventeur du système de transmission de données qui est à la base de la révolution numérique, ait été brusquement interrompu dans ses recherches par les pouvoirs publics en 1974. Les investigations de Dimitri l’orientent rapidement vers un puissant industriel dont le brillant et sarcastique portrait qu’il en fait met au jour une «certaine France» et le pouvoir des lobbies.

 

" Le puissant industriel à l'origine de la brusque interruption des recherches de l'internet en France par les pouvoirs publics en 1974 " :

Ambroise Roux

Il favorise également la carrière de François Pinault, Georges Pébereau, Pierre Suard, Serge Tchuruk, Jean-Marie Messier[1], Guy Dejouany, Pierre Blayau, Bernard Arnault, Jimmy Goldsmith, Marc Viénot, Didier Pineau-Valencienne, André Lévy-Lang, etc.[2].

 

" L'ingénieur français, inventeur du système de transmission de données qui est à la base de la révolution numérique " :

Louis Pouzin

IRIA

Cyclades (réseau)

Datagramme

Maurice Allègre

Plan Calcul

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.