Macron rend hommage à l'action de la police contre les gilets jaunes

Emmanuel Macron affirme que "11 personnes aient perdu la vie" à cause de la révolte des "gilets jaunes" et qu'aucune n'avait "été victime des forces de l'ordre", en ajoutant "je veux rendre hommage aux forces de l'ordre". Une provocation de plus à partir du Caire où la répression policière n'a peut-être rien à envier au "savoir-faire" français ?

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-emmanuel-macron-deplore-les-11-morts-et-souligne-qu-aucun-n-a-ete-victime-des-forces-de-l-ordre_3165043.html

Le 2 décembre, une femme de 80 ans est également morte, à Marseille, lors d'une opération chirurgicale après avoir été blessée, la veille, chez elle, par des éléments d'une grenade lacrymogène. Le projectile a été tiré pendant des heurts qui ont opposé les forces de l'ordre à des manifestants "gilets jaunes" et une enquête est en cours pour en connaître les circonstances exactes. L'autopsie a néanmoins révélé que "le choc facial n'était pas la cause du décès".

Prolonger :

TEMOIGNAGES FRANCEINFO. "Mon œil a perdu plus des trois quarts de sa vue" : ils accusent les LBD d'avoir bouleversé leur vie

Au 29 janvier, 51 personnes se sont manifestées par le biais d'un appel lancé par franceinfo pour retrouver des victimes de tirs de lanceurs de balle de défense. Parmi eux, Maxime, Cédric, Yann, Alain et Vanessa ont accepté de témoigner.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.