Réforme du code du travail et la liste noire du trafic d’êtres humains

Le département d’Etat a dévoilé, mardi, son rapport annuel sur le sujet. Pékin est, notamment, mis en cause pour le recours aux travailleurs forcés nord-coréens. Les USA signalent dans ce rapport avec quelles pratiques les travailleurs sont mis en concurrence pour justifier une réforme du code du travail.

http://www.lemonde.fr/international/article/2017/06/28/la-chine-sur-la-liste-noire-du-trafic-d-etres-humains-etablie-par-les-etats-unis_5152130_3210.html

voir aussi :

Libye: un photojournaliste raconte le trafic d'êtres humains

Le distillat du mépris du travailleur et de la dignité humaine fait la une des journaux :

La Tribune de Genève a publié :

" Délocalisés : L'Europe n'importera plus d'esclaves nord-coréens " (!)

" Une enquête du magazine Vice en 2016 avait montré par exemple que des firmes qui ont employé des travailleurs nord-coréens en Pologne entre 2010 et 2016 avaient été fournies en main-d’œuvre par une entité militaire du régime nord-coréen. (...) La Bulgarie, la République tchèque et la Roumanie se sont donc engagées à mettre fin à ces pratiques, alors que le Parlement européen s’était penché sur la question l’an dernier. "

Si l'esclavage (subsiste) en Mauritanie : « Les autorités sont dans l’hypocrisie et le déni » (Le Monde) ; l'esclavage moderne touche 46 millions de personnes dans le monde (Les Echos). Ce dernier article parle de 12 000 esclaves en France, déjà condamnée par la CEDH.

 

Dossier: la réforme du code du travail

Par La rédaction de Mediapart

Contrat de travail, protection des salariés, licenciement, prud'hommes, droit syndical: le gouvernement d'Emmanuel Macron entend modifier par ordonnances le code du travail. Retrouvez tous nos articles sur cette réforme, menée au pas de charge, qui va bouleverser tous les équilibres du monde du travail.  

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.