Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

230 Billets

2 Éditions

Billet de blog 29 oct. 2015

Tentative de meurtre au travail et suicide au palais de justice

Un avocat tente de tuer un autre avocat et se suicide sur son lieu de travail à cause d'un différent professionnel : le palais de justice de Melun. La justice sert de cadre à l'expression paroxystique des conflits sociaux.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un avocat tente de tuer un autre avocat et se suicide sur son lieu de travail à cause d'un différent professionnel : le palais de justice de Melun. La justice sert de cadre à l'expression paroxystique des conflits sociaux.

Au-delà du mobile de l'auteur et de la procédure engagée contre lui par sa victime, ce drame, qui frappe une catégorie socio-professionnelle supérieure, interpelle sur la nécessité à s'inquiéter sérieusement de la montée de la violence dans les rapports professionnels.

Il y a lieu de s'interroger sur la modernité des procédures et la gestion des différents sociaux en France ; dans un Etat qui se désengage, néglige l'obligation positive de garantir l'effectivité des droits et abandonne les individus à l'exaspération ou au désespoir d'être confronté à des procédures formelles contraires au sens commun de la justice.

Cela contribue d'autant mieux à favoriser le vote d'extrême-droite que l'Etat et les employeurs décrédibilisent l'action syndicale et livrent le dialogue social au rapport de forces, se plaignant ensuite des dérapages, pourtant prévisibles.

Si le droit s'apprend dans les facultés, le sens de la justice est inné. Le fossé que favorise l'ignorance et/ou l'ineffectivité du premier amplifie le sentiment d'injustice, la perte de confiance de l'opinion dans ses institutions pour, finalement, banaliser la remise en cause de la démocratie et la montée des extrémismes et de la violence.

L'usage d'une arme est indéniablement l'expression ultime d'un rapport de forces. Elle signale l'échec ou la perte de sens du débat dans les rapports sociaux.

Si le batonnier n'est pas l'employeur, il en a une fonction dans l'exercice du pouvoir de sanction. Le drame de Melun interpelle les responsables politiques sur la dégradation des rapports sociaux et ne peuvent pas se limiter à une simplification comme ils l'ont fait pour Air France.

Il est bien triste qu'une profession de médiation comme celle d'avocat aboutisse à une telle tragédie qui signale la régression de l'Etat de droit au sein même d'un palais de justice. Ce n'est pas anodin.

La procédure écrite en matière disciplinaire aurait évité ce drame.

________________

Le geste fou d'un avocat d'extrême droite Par Michel Deléan

L'avocat Joseph Scipilliti a tiré à plusieurs reprises sur le bâtonnier Henrique Vannier, ce jeudi en plein tribunal de Melun, avant de se suicider. Décrit comme dépressif, quasiment en faillite, Scipilliti était l'avocat du site d'extrême droite Riposte laïque, qui défend sa mémoire de façon indécente.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot