Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

230 Billets

2 Éditions

Lien 30 mai 2017

l'Âge de la régression

Dans un temps où beaucoup appellent à construire des murs, et où les voix populistes, démagogues, souverainistes sont en progression, plusieurs intellectuels, dont le politologue Ivan Krastev, avertissent d'un retour en arrière et analysent un monde en plein "âge de la régression" selon eux.

Patrick Cahez
Ligue des droits humains et Amnesty international Bruxelles ; MRAP Dunkerque ; SUD intérieur et Observatoire du stress de France Télécom Paris
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/sortir-de-la-regression-avec-ivan-krastev

Il y a encore une vingtaine d'années, le monde se réjouissait parce que des murs tombaient enfin. Aujourd'hui, on entend de partout des appels à en ériger. Du candidat Trump qui promet de construire un mur total entre les Etats-Unis et le Mexique, au mur "anti-migrants" construit par la Hongrie à la frontière serbe, en passant par les propositions de restauration des frontières en Europe par les partis eurosceptiques, les exemples sont nombreux. A cela s'ajoute la montée des mouvements populistes, démagogues et nationalistes, une volonté de repli sur soi comme en a témoigné le Brexit, une augmentation des crimes haineux et des discours complotistes. Tous ces phénomènes ont poussé plusieurs intellectuels du monde entier à publier ensemble un ouvrage, L'Âge de la régression, dans lequel il estiment que le monde est en train de vivre, en somme, un retour en arrière. L'un d'entre eux, le politologue bulgare Ivan Krastev, analyse pour nous la situation et nous livre ses pistes pour tenter d'y trouver un remède.

L'Âge de la régression, pourquoi nous vivons un tournant historique, ouvrage collectif auquel a participé Ivan Krastev, est paru au Premier Parallèle.

"Il nous fallait une distraction majeure pour que nous arrivions à voir tout ce qui était pourtant visible il y a longtemps..."

"Le populisme ne peut être réduit à la montée des extrêmes : c'est la transformation de nos démocraties entières qui est en jeu."

"Cette perte dimensionnelle de l'avenir empêche de dire quelque chose de nos sociétés elles-mêmes."

"Là où Macron a été intelligent : il n'a pas défini le clash entre lui et Le Pen comme le clash statu quo/populisme."

"Les politiques peuvent être polarisées, et la tyrannie de la majorité peut être très répressive car elle est la plus légitime."

"Aucune baguette magique n'existe pour réinventer la démocratie: les choses se feront différemment, au cas par cas."

Ivan Krastev, La Grande Table

_______________

Dans la première partie d'émission, Mario Vargas Llosa raconte une histoire de scandales au cœur de la capitale péruvienne...

Intervenants

Bibliographie

250_71sv22nvfll.jpg

L'Âge de la régression Premier Parallèle, 2017 Collectif

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener