Bienvenue dans la société de contrôle

Nous savons qui vous êtes, qui sont vos amis a prévenu Eric Schmidt, dirigeant de Google. La technologie va être tellement bonne qu’il sera difficile de voir ou de consommer quelque chose qui n’a pas été ajusté pour le consommateur. Cette phrase décrit la société connectée : nous sommes surveillés et le monde que nous voyons dépend de nos préférences.

https://www.philomag.com/les-idees/dossiers/bienvenue-dans-la-societe-de-controle-40573

 

Proposé par

Le Journal des idées par Jacques Munier du 30 septembre 2019 " La société de contrôle "

> « Nous savons en gros qui vous êtes, en gros qui sont vos amis, a prévenu Eric Schmidt, dirigeant de Google. La technologie va être tellement bonne qu’il sera très difficile pour les gens de voir ou de consommer quelque chose qui n’a pas été quelque part ajusté pour eux. » Cette phrase décrit une nouveauté de notre société connectée : non seulement nous sommes surveillés, mais le monde que nous voyons dépend de nos préférences. Sommes-nous encore capables de sortir de cette bulle ?

Cette année, un essai a fait sensation aux États-Unis : L’Âge du capitalisme de surveillance, de Shoshana Zuboff. Entretien avec cette intellectuelle, qui prédit que la prochaine grande offensive des technologies de traçage aura lieu dans la ville, avec l’apparition des smart cities, ou cités intelligentes.

Si Mark Zuckerberg, le fondateur du plus grand réseau social au monde, est un admirateur de la Rome antique, il ne règne pas sur un immense territoire mais sur les données personnelles de milliards d’individus. Comment a-t-il tissé sa toile ? Réponses avec Julien Le Bot, qui vient de signer Dans la tête de Mark Zuckerberg (Solin-Actes Sud).

> Quelle attitude adopter vis-à-vis des ordinateurs et des smartphones ? Faut-il les utiliser au mieux pour maximiser son bien-être comme l’aurait conseillé Jeremy Bentham, rester optimiste et faire confiance à la technologie pour améliorer le monde avec G. W. Leibniz, hacker ces outils et les rendre plus démocratiques avec Denis Diderot, ou se déconnecter avec Henry David Thoreau ?

> Du point de vue politique, les vieilles notions de pouvoir et de résistance sont à redéfinir. Un vaste chantier, sur lequel échangent l’écrivain de science-fiction engagé Alain Damasio, auteur des Furtifs, et la chercheuse belge Antoinette Rouvroy, spécialiste de la « gouvernementalité algorithmique ».

 

Une nouvelle servitude volontaire

Nos sociétés connectées évoquent par moments “1984” de George Orwell et vérifient certaines prédictions troublantes de Gilles Deleuze. Sauf que la technologie vient de franchir un cap décisif : auparavant, elle nous...

Par Martin Legros

 

Shoshana Zuboff : “Le capitalisme de surveillance transforme la vie en une matière malléable”

Et si les géants du Web ne cherchaient plus seulement à capter et à monétiser nos données, mais à prédire et à influencer nos comportements ? C’est l’hypothèse forte de l’universitaire américaine Shoshana Zuboff dans...

Par Martin Legros

 

Grandeur et décadence de l’empire Facebook

Mark Zuckerberg imperator ? Si le fondateur du plus grand réseau social au monde est un admirateur de la Rome antique, il ne règne pas sur un immense territoire mais sur les données personnelles de milliards d...

Par Julien Le Bot

 

Cliquer ou résister ? Les stratégies des classiques

Vous acceptez d’être surveillé parce que cela vous arrange ou vous indiffère ? Vous cherchez à combattre la manipulation dont vous faites l’objet ? Quatre philosophes peuvent vous aider à vous repérer.

Par Michel Eltchaninoff

 

Alain Damasio-Antoinette Rouvroy. Passer entre les mailles

Le romancier Alain Damasio est la grande voix de la science-fiction française. Ses romans fourmillent de réflexions sur l’emprise de la technologie. Aussi quand nous lui avons proposé de dialoguer avec Antoinette...

Par Alexandre Lacroix

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.