Patrick Gastaud
Abonné·e de Mediapart

17 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 janv. 2016

Catalogne - La part du Roi

La Catalogne s'est trouvée un Président, deux heures seulement avant l'expiration des délais impartis aux parlementaires Catalans. Ils ont élu Carles Puiogdemont pour les amener vers la sécession car, maintenant, le vrai combat s'engage : Puigdemont contre Rajoy...

Patrick Gastaud
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le vrai combat s'engage : Puigdemont contre Rajoy, le Premier Ministre Espagnol qui a affirmé haut et fort que "le gouvernement ne laissera pas passer un seul acte qui suppose de porter atteinte à l'unité et à la souveraineté de l'Espagne".

Le chemin de l'indépendance catalane est court ! La majorité séparatiste de droite, de gauche et d'extrême gauche doit amener la Catalogne à se séparer de l'Espagne en 2017 au plus tard.

Le 9 novembre dernier, les députés indépendantistes avaient adopté une résolution lançant le processus de sécession... résolution annulée quelques semaines plus tard par la Cour Constitutionnelle.

Mais quelles raisons peuvent pousser une région à faire sécession ?

En France, les nouveaux élus de l'Assemblée Territoriale corse ont clairement affiché leur résolution d'indépendance. En Espagne, la Catalogne se compare volontiers à l'Allemagne; il y aurait-il le même rapport entre la Catalogne et les autres provinces espagnoles que celui entre l'Allemagne et la Grèce par exemple ? Ou alors, ne serait-ce pas tout simplement une royauté affaiblie, amoindrie et soupçonnée de corruption qui pèserait moins sur les institutions et les politiques ? Cette même royauté ne fut-elle pas, dans l'après Franquisme garante de l'unité et de la démocratie ?

Sans doute est-ce un peu des deux, mais plus inquiétante est la contamination prévisible de telles démarches autonomistes. Les Flamands vont sans doute,  lors des prochaines élections réamorcer ce processus, les Écossais qui l'ont récemment raté, n'ont pas dit leur dernier mot. On attend, maintenant les corses qui une fois qu'ils auront analysé le chemin à prendre vers cette autonomie ne manqueront pas de peser sur nos institutions. A quand les Basques et les Bretons ? j!e n'en sais rien mais toujours est-il que les Catalans sont en passe de gagner leur pari, ce pour quoi leurs parlementaires ont été démocratiquement élus et ça c'est, à mon sens, inquiétant car signe de replis identitaires !

D'autres billets d'humeur sur www.antisthène.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — France
Cette semaine dans « À l’air libre »
Cette semaine, dans « À l’air libre », des enquêtes, des reportages, des interviews… et, surtout, un ton que vous n’entendrez pas ailleurs.
par à l’air libre
Journal — International
Le variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Tragédie de Calais : retrouvons d’urgence notre humanité
Au moins 27 personnes sont mortes noyées au large de Calais ce mercredi 25 novembre. Ce nouveau drame vient alourdir le bilan des morts à cette frontière où, depuis une trentaine d’années, plus de 300 personnes ont perdu la vie, soit en essayant de la franchir soit en raison de leurs conditions de (sur)vie sur le littoral Nord.
par La Cimade
Billet de blog
À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage
Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires de la fondation MSF, dénonce les responsabilités de l'État français et du ministre de l'Intérieur.
par Médecins sans frontières
Billet de blog
Migrants : du naufrage aux larmes de crocodile
Qu’elles sèchent vite, les larmes de crocodile ! De plus en plus vite, car il y en a de moins en moins, de larmes. Même de crocodile. Et surtout pour les réfugiés. Vous vous rappelez la photo du petit corps d’Aylan, 3 ans, rejeté sur une plage de Bodrum en 2015 ? Nous oublierons tout aussi vite le naufrage qui a tué 27 migrants dans La Manche, mercredi. Place au Black Friday !
par Cuenod
Billet de blog
L'Europe-forteresse creuse sa tombe dans le faux abri de ses fantasmes d'invasion
L'épisode dramatique à la frontière Pologne/Biélorussie confirme une fois de plus la fausse sécurité d'une Europe-forteresse qui se croit en sécurité en payant pour refouler et bloquer migrants et réfugiés, ignorant ses fondements, ses valeurs, son histoire. La contre-offensive massive à rebours des renoncements successifs matraqués en certitudes au coin du bon sens est une nécessité vitale.
par Georges-André