Patrick-Huet-écrivain
Ecrivain et Fleuve-trotteur
Abonné·e de Mediapart

35 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 juil. 2020

Port du masque : le libre choix de chacun doit être respecté !

Contrairement à Axel Kahn, je dis non au port du masque obligatoire en lieu clos. Car c'est le début d'un mécanisme d'obligation et de soumission qui ne s'arrêtera jamais. Le choix de chacun doit être respecté. Et je n'accepte pas le chantage à la mort qu'on veut faire endosser au public encore libre.

Patrick-Huet-écrivain
Ecrivain et Fleuve-trotteur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chacun doit rester libre de porter le masque ou non.

Axel Kahn et quatorze autres sont en train de faire pression sur le gouvernement (par médias interposés et en affolant la population) pour imposer le port du masque dans tous les lieux clos (commerces, cafés,etc.).

Ne croyez pas que cela va s'arrêter là !

S'ils atteignent leur objectif, une autre équipe de médecins (ou pas) prendra le relais pour imposer le masque partout, y compris dans les lieux publics (la rue, les parcs, les voitures, etc.)... et ceci, dès la Rentrée.

Et si le peuple accepte, vous pouvez être sûrs que ce sera alors à une troisième équipe d'exiger que seules les personnes vaccinées et présentant un certificat numérique puissent entrer dans les lieux publics (magasins d'abord, les rues ensuite).

Vous pensez qu'ils ne sont pas capables d'aller jusque -là ?

Ils ont bien réussi à enfermer la population pendant deux mois et demi, sans que personne ne proteste. Pas une seule manif , pas un seul syndicat, pas une seule association des droits de l'Homme !

Les Serbes seraient-ils les seuls courageux ?

Actuellement, les seuls à avoir un peu de courage et à refuser un reconfinement, c'est une partie de la population Serbe (pas les black blocs locaux qui attaquent le parlement, la vraie, celle qui s'assoit par milliers et dit non au re-confinement de façon pacifique).

(Entre parenthèses, j'aurais aimé voir les syndicats et les partis politiques faire preuve d'autant de volonté au mois de mars dernier et organiser des sittings. On ne peut pas refaire l'histoire, mais on peut au moins s'organiser pour retrouver le courage qu'on n'a pas eu à l'époque.)

Nous avons gagné la première manche - gagnons la seconde !

Grâce à notre persévérance, nous avons gagné la première manche et obtenu la sortie du confinement (en partie) dès le 11 mai. Mais comme vous pouvez le constater, la partie adverse ne lâche pas. Alors, ne lâchons pas nous aussi.

Er disons fort à Axel Kahn et au gouvernement que nous refusons la soumission. Nous refusons le masque obligatoire en lieux clos.

Que nous ne cédons pas non plus au chantage suivant : que par le seul fait de respirer librement, nous allons propager des maladies et tuer des tas de gens.

Le chantage : Si vous n'obéissez pas, des gens mourront.

Ce chantage à la mort, c'est la méthode de certains pervers narcissiques quand ils veulent obtenir la soumission des femmes qu'ils battent à tour de bras. Une de leurs menaces : si elle le quitte, si elle refuse de lui obéir, des gens mourront à cause d'elle (de la famille, des proches, etc. sur lesquels il se vengerait). Alors, la femme obéit... pour que d'autres ne meurent pas.

Dans le cas du masque, le schéma n'est pas le même, c'est vrai,  mais le fond reste identique. Si vous refusez d'obéir, des gens mourront.

N'acceptez pas ce chantage.

Si vous voulez porter un masque dans une boulangerie, ce sera votre choix personnel, pas celui d'Axel Kahn, de l'Etat et de quiconque autre veut votre bien et celui des autres. Ce choix ne doit pas vous être imposé. C'est à vous seul de choisir.

Votre libre choix doit être respecté !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal