Refus de soins généralisé en France : Pas de test, pas de soins !

Actuellement, pour recevoir des soins, vous devez obligatoirement présenter un test de dépistage. Pas de test, pas de soins ! Pour moi, cela s’appelle un refus de soins... A mon sens, c’est un prélude à l’obligation du vaccin pour recevoir des soins.

Le refus de soins est désormais flagrant.

Des témoignages m'étaient déjà parvenus de personnes devant recevoir des soins d’un ophtalmologue et qui s’étaient vu signifier l’obligation d’un test de dépistage pour avoir droit à ces soins. Sinon, pas de soins. 

Bien sûr, en France, on n'est jamais très franc. Ainsi, on ne vous dit pas  "pas de test, pas de soins", mais "revenez avec un test !" sous-entendu et alors nous vous donnerons des soins, sinon, rien.

La réalité de ce refus de soins a éclaté au grand jour.

En fin de semaine dernière devant l’engorgement des labos, les médias ont rapporté que nombre de personnes n’ont pas pu se faire soigner, car elles ont été dans l’impossibilité de fournir leur justificatif de dépistage du covid.

Ce qui est une façon de reconnaître que les soins sont refusés à quiconque ne présente pas une attestation de dépistage du covid. Ce qui se traduit par : pas de test, pas de soin !

Evidemment, les médias, toujours axés sur le catastrophisme, n’avaient pas noté l’illégalité chose : en France, le corps médical refuse des soins à des personnes qui en ont besoin.

Médecins de ville comme ceux des hôpitaux :

retrouvez la fierté de votre serment d'Hippocrate !

Que ferez-vous demain quand on vous demandera d'exiger de vos patients un vaccin anti-covid pour que vous ayez le droit de les soigner ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.