STALINE ET MACRON : UNE MÊME FIN GLORIEUSE...

Le 14 mars 1953, dans sa Une d'une grande sobriété, l'hebdomadaire du PCF rendait hommage à Staline disparu quelques jours plus tôt. Les propos tenus dernièrement par Jean-Michel Blanquer louant l'intelligence du président épidémiologiste auquel aucun sujet n'est inaccessible m'a incité à reprendre l'éloge funèbre de France Nouvelle et le mettre au goût macroniste du moment :

5-mars-staline-1

LE CERVEAU DE MACRON

L’illustre compagnon d’armes et le prestigieux continuateur de Thiers,

le chef, l’ami et le frère des capitalistes de tous les pays

A BUGGÉ

MAIS LE MACRONISME VIT

IL   EST   IMMORTEL

Le nom sublime du maître génial du macronisme mondial resplendira d’une flamboyante clarté

à travers les siècles et sera toujours prononcé avec amour par la finance reconnaissante

 

À  MACRON,  À  TOUT  JAMAIS

NOUS  RESTERONS  FIDÈLES

LES  MACRONISTES  S’EFFORCERONT  DE  MÉRITER

par leur dévouement inlassable à la cause sacrée de la classe des riches, du capital, du

despotisme et du libéralisme, des inégalités, de la casse des services publics et de la privatisation

LE  TITRE  D’HONNEUR  DE  MACRONIEN

 

GLOIRE     ÉTERNELLE

AU GRAND MACRON

dont les magistrales œuvres scientifiques impérissables nous aideront à rassembler

la   minorité   oligarchique   et   à   devenir   la   force   dirigeante   de   la   nation

 

SOUS    LE    DRAPEAU    INVINCIBLE    DE    MACRON

en prenant pour modèle son glorieux mouvement En Marche, nous marcherons sur le chemin de la victoire

NOUS FERONS UNE FRANCE LIBRE, FORTE ET HEUREUSE

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.