Maati Monjib en grêve de la faim à Rabat

L'intellectuel et militant des Droits de l'Homme, enlevé et emprisonné le 29 décembre dernier, est victime depuis, d'invraisemblables abus de droit. Maati Monjib a donc décidé hier d'entamer une grève de la faim. On lira ici son explication, suivie d'un appel financier pour organiser sa défense et obtenir sa libération.

" J’entame une grève de la faim à compter du jeudi 4 mars 2021 à 16h00, pour exprimer un appel au secours à l’opinion publique suite à la persécution  et l’injustice qui me sont infligées par le régime politique marocain.

J’entame la grève de la faim pour protester contre :

1) Mon arrestation arbitraire le 29 décembre 2020, En conjonction avec mon procès dans le plus grand secret 24 heures après mon arrestation, je n’ai pas été convoqué et ma défense n’a pas été informée de cette audience qui concerne le procès où je suis accusé d’« atteinte à la sécurité de l’Etat », qui a été lancé en 2015 et a continué à être systématiquement reporté jusqu’à mon arrestation pour commencer, et finalement me condamner par contumace après une audience à laquelle je n’ai pas été convoqué et ma défense non plus. Mon arrestation arbitraire visait à me condamner par contumace afin que je ne puisse pas me défendre.

2) L’intervention illégale du  Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, qui a annoncé on approbation du verdict prononcé contre moi par contumace, et en insinuant des orientations aux juges sachant que mon dossier est toujours ouvert dans les tribunaux, ce qui constitue un précédent dans l’histoire de la justice marocaine.

3) La  diffamation qui me frappe moi et ma famille, de la part des médias dépendants des organes sécuritaires et les médias publics,  en violation flagrante de ma dignité et de la présomption d’innocence.

J’assure l’opinion publique nationale et internationale que je suis totalement innocent des accusations malveillantes qui visent à saper ma crédibilité en tant que journaliste et écrivain d’opinion. La raison de toute cette persécution est dans mes écrits critiques à l’égard du régime et sa police politique et dans mes activités en matière de droits de l’homme, y compris mon soutien aux détenus du mouvement Hirak du Rif et aux journalistes détenus injustement sous couvert de crimes de droit commun."

Prison Al Arjat 2, Salé le 04 mars 2021

Maati Monjib

Soutenez la libération de Maâti MONJIB

Le Comité de Soutien au Pr Maati Monjib vous invite à soutenir financièrement la libération de Matti Monjib, universitaire, journaliste et militant des droits de l’homme emprisonné arbitrairement au Maroc depuis le 29 décembre 2020(cf www.maatimonjib.net). 

 

Le comité a mandaté Maître William Bourdon et son cabinet pour coordonner l’action des avocats au niveau international : soutenir la défense au Maroc et entreprendre des procédures en France et auprès des instances internationales telles que le Groupe de travail sur la détention arbitraire de l’ONU, la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP), les institutions européennes. 

Pour financer ces actions (honoraires, déplacements, frais de communication) il faut réunir dix mille euros (10 000 €) d’ici la fin de ce mois de mars. 

Nous vous invitons à participer selon vos moyens à la cagnotte créée pour cette occasion et à agir ainsi pour la libération de Maati Monjib et des prisonniers politiques au Maroc. 

Lien cagnotte : Soutenez la libération de Maâti MONJIB

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.