Paul DEVIN
Syndicaliste FSU, inspecteur de l'Education nationale, ancien secrétaire général du SNPI-FSU, président de l'Institut de Recherches de la FSU
Abonné·e de Mediapart

140 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 oct. 2018

Rien ne doit limiter le droit à l’école pour tous les enfants résidant en France

Aucun texte réglementaire ne vient légitimer un refus municipal de scolarisation. Au contraire, les textes demandent à ce que les élèves soient admis dans l'attente de la régularisation de leur inscription.

Paul DEVIN
Syndicaliste FSU, inspecteur de l'Education nationale, ancien secrétaire général du SNPI-FSU, président de l'Institut de Recherches de la FSU
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Notre loi est simple quand elle affirme le droit à la scolarisation : tout enfant a droit à l’école.

Le Code de l’Éducation (L.111-2) l’affirme sans aucune ambiguïté. Sur ce sujet, notre législation décline sans réserve le principe inscrit dans les grands textes internationaux lorsqu’ils affirment les droits de l’homme.

A ce principe légal, répond une réglementation qui permet de le rendre effectif. Les circulaires rappellent qu’aucune distinction de nationalité ne peut être faite pour l’accès à l’école (Circulaire 2002-063) et que le fait de résider sur le territoire national suffit à ouvrir ce droit (Circulaire 2014-088, 1.1.1).

Dans l'attente de l'inscription...

Ce cadre légal et réglementaire prévoit qu’en cas de refus d’inscription par la municipalité, il est possible de démarrer immédiatement une scolarité effective. Pour ce faire, la circulaire 2014-088 qui établit le règlement type départemental des écoles maternelles et élémentaires prévoit explicitement qu’en cas d’absence du certificat d’inscription délivré par la mairie, le directeur ou la directrice procède pour les enfants soumis à l’obligation scolaire à une admission provisoire. Dans l'attente de la résolution des questions administratives qui laissent en attente l'inscription de l'élève, cette admission permet à l'élève d'être scolarisé conformément au droit.

Dans un tel cas, les responsables de l’Éducation nationale ne sont donc aucunement contraints à se soumettre la décision municipale d’un refus. Au contraire, leur travail est d’informer de l’existence réglementaire de l’admission provisoire et d’en soutenir l’usage. Et c’est au nom du droit le plus fondamental qu’ils doivent le faire, celui qui affirme que tout enfant a droit à l’école.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — International
Pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — Culture-Idées
Autour des spectacles « Mère », « The Notebook » et « Istiqlal »
L’émission culturelle hebdomadaire de Mediapart est consacrée aujourd’hui aux mises en scène de Wajdi Mouawad (« Mère »), du collectif Forced Entertainment (« The Notebook ») et de Tamara al-Saadi (« Istiqlal »).
par Joseph Confavreux
Journal — France
Gauches : comment reprendre la main pour 2022 ?
Échaudées par les tentatives ratées de « triangulation » dans leurs propres rangs, et encouragées par l’actualité, les gauches recentrent leur discours sur le social. Mais se faire entendre reste une gageure dans un paysage médiatico-politique saturé par les thématiques identitaires.
par Mathilde Goanec et Pauline Graulle
Journal — France
Présidentielle : cette deuxième ligne qui prépare l’après
« Refondation », « Front populaire écologique », « Bloc arc-en-ciel »… Au sein des partis de gauche, des personnalités s’activent pour éviter les logiques de division présidentielle. Pour elles, la reconstruction de la gauche commence maintenant, pour ne pas disparaître. 
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine