Ecole: l’argumentation libérale surprise en flagrant délit de raconter n’importe quoi

Quand l’argumentation libérale de l'IFRAP est surprise en flagrant délit de raconter n’importe quoi en matière de politique scolaire !

La rhétorique néo-libérale ne s’embarrasse pas de subtiles analyses. Le dernier rapport de l’IFRAP en fait la preuve. Le raisonnement du think tank est simple : l’école publique coûte plus cher que l’école privée donc il faut privatiser l’école!
Mais comment l’IFRAP parvient-il à chiffrer un surcoût du public qu’il estime à 34,5 milliards! 

La raison majeure serait que le service public financerait un nombre considérable d’enseignants qui ne feraient pas classe alors que le privé utiliserait tous ses postes pour faire la classe ! Chiffres à l’appui nous dit l’IFRAP.
Sauf que les 62576 professeurs sans classe dans le service public sur lesquels l'IFRAP fonde son raisonnement (1854 dans le premier degré et 60722 dans le second degré) ne sont pas des enseignants mais des personnels non enseignants. C'est-à-dire des chefs d’établissement, des conseillers d'éducation, des "surveillants" ainsi que des agents administratifs, sociaux et de santé. 

01

À en croire l’IFRAP, dans le privé, aucun poste de ce type!
Pas de directions, de secrétariats, de surveillants dans les établissements privés. Tous les postes sont des postes enseignants!!

Deux hypothèses. Soit l’IFRAP fait ici la preuve de la légèreté avec laquelle elle fait ses calculs et par voie de conséquence, la preuve du peu de fiabilité de ses raisonnements. Soit une telle manipulation est volontaire et l’IFRAP fait alors la preuve d’une idéologie manipulatrice et sans aucune déontologie.

Quant aux autres éléments qui expliqueraient le surcoût du public et offriraient un modèle pour une meilleure gestion, l’argumentation de l’IFRAP a de quoi laisser pantois. Pour ne citer qu’un exemple : l’enseignement public a moins de contractuels et plus d’agrégés.
Là, j’ai quand même un peu de peine à penser qu’une école avec davantage de contractuels et moins d’agrégés serait, a priori plus performante !

 

Le rapport de l’IFRAP en ligne: 
http://www.ifrap.org/education-et-culture/liberer-nos-ecoles-nos-colleges-et-nos-lycees

 

Paul Devin sur Twitter : @pauldevin59

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.