Paul DEVIN
Syndicaliste FSU, inspecteur de l'Education nationale, ancien secrétaire général du SNPI-FSU, président de l'Institut de Recherches de la FSU
Abonné·e de Mediapart

142 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 oct. 2016

Ecole: l’argumentation libérale surprise en flagrant délit de raconter n’importe quoi

Quand l’argumentation libérale de l'IFRAP est surprise en flagrant délit de raconter n’importe quoi en matière de politique scolaire !

Paul DEVIN
Syndicaliste FSU, inspecteur de l'Education nationale, ancien secrétaire général du SNPI-FSU, président de l'Institut de Recherches de la FSU
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La rhétorique néo-libérale ne s’embarrasse pas de subtiles analyses. Le dernier rapport de l’IFRAP en fait la preuve. Le raisonnement du think tank est simple : l’école publique coûte plus cher que l’école privée donc il faut privatiser l’école!
Mais comment l’IFRAP parvient-il à chiffrer un surcoût du public qu’il estime à 34,5 milliards! 

La raison majeure serait que le service public financerait un nombre considérable d’enseignants qui ne feraient pas classe alors que le privé utiliserait tous ses postes pour faire la classe ! Chiffres à l’appui nous dit l’IFRAP.
Sauf que les 62576 professeurs sans classe dans le service public sur lesquels l'IFRAP fonde son raisonnement (1854 dans le premier degré et 60722 dans le second degré) ne sont pas des enseignants mais des personnels non enseignants. C'est-à-dire des chefs d’établissement, des conseillers d'éducation, des "surveillants" ainsi que des agents administratifs, sociaux et de santé. 

À en croire l’IFRAP, dans le privé, aucun poste de ce type!
Pas de directions, de secrétariats, de surveillants dans les établissements privés. Tous les postes sont des postes enseignants!!

Deux hypothèses. Soit l’IFRAP fait ici la preuve de la légèreté avec laquelle elle fait ses calculs et par voie de conséquence, la preuve du peu de fiabilité de ses raisonnements. Soit une telle manipulation est volontaire et l’IFRAP fait alors la preuve d’une idéologie manipulatrice et sans aucune déontologie.

Quant aux autres éléments qui expliqueraient le surcoût du public et offriraient un modèle pour une meilleure gestion, l’argumentation de l’IFRAP a de quoi laisser pantois. Pour ne citer qu’un exemple : l’enseignement public a moins de contractuels et plus d’agrégés.
Là, j’ai quand même un peu de peine à penser qu’une école avec davantage de contractuels et moins d’agrégés serait, a priori plus performante !

Le rapport de l’IFRAP en ligne: 
http://www.ifrap.org/education-et-culture/liberer-nos-ecoles-nos-colleges-et-nos-lycees

Paul Devin sur Twitter : @pauldevin59

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Zemmour, un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B