Les Gilets Jaunes ont tort ou Le Régime des bananes

Les Gilets Jaunes ont tort ou Le Régime des bananes

190123 babanes fleuries_182728[1]

 

Les Gilets Jaunes ont tort.
C’est une évidence.
Et d’ailleurs pourquoi sont-ils jaunes. Tout le monde sait que le jaune est la couleur des trahis et des traîtres. Depuis les malheureux en amour jusqu’aux briseurs de gréves et aux fourbes asiatiques. La couleur de l’infamie, de la rouelle à l’étoile…
Quand tout le monde veut payer des impôts et court sus au dérèglement climatique, ils refusent quelques centimes… par litre de carburant.

Pourquoi ne sont-ils pas rouges ? Leur résistance à l’augmentation du prix des carburants aurait alors été prolétarienne et soutenue par tous ceux qui voient rouge dés le petit matin, qu’il chante ou non. Des intellectuels de gauche notamment.

Pourquoi ne sont-ils pas verts ? Ils n’auraient pas pu refuser un impôt contre le dérèglement climatique. Ils auraient simplement demandé que le tiers de l’augmentation soit consacré à la végétalisation des murs gris de nos villes.

Non, ils sont jaunes, définitivement jaunes, objets sociaux non identifiés, très divers sous leur gilet. Jaunes comme les véhicules de la Poste qu’ils voient passer alors que les bureaux disparaissent, comme les romans policiers italiens, comme le péril...

Et dans cette joyeuse fête de Noël, sous les farandoles de lumières clignotantes, de toutes les couleurs, sauf jaunes évidemment, le père Noël s’avance, chargé de bananes, en courant, dans son costume rouge… Tout à coup. Un grand cri, il s’étale en jurant. Bananes éparses. Tête dégarnie de sa barbe et de sa chevelure blanches, rouge de honte, de peur, de douleur… Mais jaune bilieux de colère à l’intérieur.
Et quand il veut se relever, appuyant sa main sur le sol, quelque chose de mou… une peau de banane, cause de sa chute.

Jaune évidemment.

Les gilets jaunes ont définitivement tort.


Ils devraient être rouges pour faire la révolution, verts pour sauver la planète, violets pour abattre le patriarcat, arc-en-ciel contre toutes les discriminations… et si cela dépendait de chacun qu’ils deviennent tout cela : jaunes, triomphants...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.