Ateliers citoyens sur l'avenir de l'aéronautique 1.Besoins sociétaux

Le collectif "Pensons l'aéronautique pour demain" a organisé une série de trois ateliers citoyens qui se sont tenus en novembre 2020. L’objectif de ces ateliers a été d’esquisser des propositions qui seront développées dans les prochains mois. Ce document est une synthèse du premier atelier : « Quels sont les besoins sociétaux et comment y intégrer les compétences de la filière aéronautique ? »

Ce premier atelier avait pour objectif de faire travailler les participants sur trois notions : les compétences présentes dans le secteur aéronautique, les besoins sociétaux et des propositions de projets. Notre contrainte forte a été d’organiser un atelier numérique, nous avions donc insisté sur l’aspect collaboratif et ludique.

Le premier temps d’échange a permis assez rapidement d’établir un catalogue de nombreuses compétences, techniques ou non, que l’on retrouve au sein de notre secteur.

Cela est à mettre en perspective avec les travaux déjà menés par des organismes tels que Pôle Emploi ou des syndicats qui ont déjà travaillé sur ce sujet.

Ensuite, parmi tous les thèmes possibles, quatre thèmes ont été choisis par les participants: l’agriculture, l’énergie, le transport et l’éducation. Ces thèmes ont été élargis au sein des sous-groupes qui se sont formés car, très vite, les participants se sont rendus compte que certains sujets impliquaient d’en traiter d’autres. Cela va dans le sens du constat que des solutions proposées, bien que locales ou sectorielles, impliquent des changements transverses.

Agriculture/Alimentation/Eau/Biodiversité

Les échanges ont mis en évidence un besoin important de revenir à une alimentation de qualité et locale, vertueuse à la fois pour la santé, l’écologie, et l’économie locale. Également mis en évidence, la nécessaire gestion écologique de l’eau, qui est un vrai enjeu d’avenir.

Les idées proposées par le groupe ont ainsi été les suivantes :

  • Communication/réseaux : Créer un espace numérique permettant la mise en relation des producteurs avec les consommateurs, sur la base d’une cartographie des structures existantes.

  • Education/formation : Créer un nouvel organisme de sensibilisation et d’accompagnement au changement de modèle de société autour de l’agroécologie, la gestion écoresponsable de l’eau et insérer l’écoresponsabilité dans les cursus scolaires par l’intermédiaire de projets éducatifs.

  • Politiques publiques/privées : Créer un outil d’aide à la décision qui permette d’établir des diagnostics, des modélisations et de proposer de la méthodologie pour aller vers une agriculture vertueuse, une meilleure gestion de l’eau, et la protection de la biodiversité.

Energie

La thématique a été focalisée sur la production et les usages dans les bâtiments et l’industrie.

Beaucoup de projets autour des modes de production d’énergie renouvelable ont été proposés, mais d’autres thématiques ont été abordées comme l’efficacité énergétique des bâtiments, l’empreinte environnementale des matériaux, l’économie circulaire, les usages ainsi que la sensibilisation/information/formation.

Parmi les nombreuses propositions, quatre projets furent plébiscités dont deux mis en rapport avec une diversification des moyens de production de l’industrie aéronautique :

  • Méthanisation industrielle et compostage industriel par reconversion des moyens de production aéronautique

  • Produire des chauffe-eau solaires à partir de l’outil industriel aéronautique

  • Développer de l’électroménager plus durable et réparable (et produit localement) - Eco-industrie locale

  • Promouvoir l’éco-conception dans le bâtiment et le recyclage des déchets du bâtiment

Transport

La particularité de ce groupe a été d’avoir une introduction d’un membre de Railcoop qui est une société coopérative ferroviaire créée en 2019 , dont le projet est de redonner du sens à la mobilité ferroviaire en impliquant citoyens, cheminots, entreprises et collectivités autour d’une même mission : développer une offre de transport ferroviaire innovante et adaptée aux besoins de tous les territoires.

Parmi les problématiques abordées par Railcoop, les participants ont voulu traiter plus en détail la réhabilitation des anciennes lignes et le fret ferroviaire.

Il est à souligner que dans ce domaine, quasiment toutes les compétences peuvent se trouver dans le secteur aéronautique, une synergie pourrait donc facilement être trouvée.

Education / Formation / Recherche

La discussion a commencé sur un constat: un manque de lien entre la technique et les compétences transverses qui semble être lié au manque de formation sur la transition écologique dans les cursus actuels. Il est à noter qu’une belle impulsion est en cours, tirée notamment par la demande forte des étudiants.

L’interdisciplinarité pourrait également permettre d’éviter des non-sens tels que des innovations technologiques écocides. Afin de l’éviter, une cocréation est proposée avec nécessairement un expert environnemental qui travaillerait sur les projets afin de garantir le respect de l’environnement et du vivant.

Côté recherche, il semble primordial de renforcer l’étude de l’environnement et du climat pour continuer à comprendre les changements et pourquoi ils interviennent. Ainsi donc n’oublions pas qu’une condition nécessaire est de refinancer la recherche autrement que via l’industrie qui aura nécessairement des biais incompatibles avec l’indépendance nécessaire de la recherche.

Décorréler la recherche et les cursus universitaires de l’industrie semble être une bonne chose afin de ne pas brider la recherche à des besoins industriels.

Enfin, l’aspect interculturel de notre industrie pourrait être une force à apporter à d’autres domaines, notamment dans l’éducation, pour que ce multiculturalisme soit une base pour tout le monde et ainsi pose les bases d’une certaine idée de la paix sociale.

Quelques idées qui ont été soulevées lors de l’atelier :

  • Mettre en place une plateforme ouverte et de collaboration pour gérer, produire et diffuser des contenus éducatifs et des formations

  • Mettre en place des formations scientifiques et transverses des personnes en difficulté pour favoriser la réinsertion professionnelle

  • Mettre en place une Structure/Organisation spécialisée dans le management des compétences et la diversification industrielle des territoires

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.