Levinas ou l'utopie humaine

Une éthique et une politique ouvertes sur des figures de l'ailleurs : l'évasion, la caresse et le visage d'autrui. En ces temps d'hystérie identitaire, le philosophe Emmanuel Levinas offre des ressources alternatives méconnues. Deux cours à écouter en ligne dans le cadre de l'Université Populaire de Lyon.

 

levinas-desir-dinfini

Emmanuel Levinas ou l’utopie humaine

 

Deux cours à écouter dans le cadre de l'Université Populaire de Lyon (voir http://unipoplyon.fr/) dans le cadre du thème de l'année 2016-2017 : "Tous les chemins mène ailleurs. Hors-Piste".

A partir de l'oeuvre d'Emmanuel Levinas (1906-1995), on y trouvera des amorces de discussion critique avec :

- Heidegger, Miguel Abensour, Spinoza, Frédéric Lordon et Alain Finkielkraut (séance 1)

- Judith Butler (séance 2)

 

* Séance 1 : "Figures de l'ailleurs : l'évasion et la caresse" (5 octobre 2016)

On peut écouter sur cours sur : http://unipoplyon.fr/articles/cours/1-figures-de-lailleurs-levasion-et-la-caresse

Plan de la séance 1 :

Introduction générale

Introduction de la séance 1

I - Sortie de l'être et évasion (sur De l'évasion, 1935)

a) De Heidegger au conservatisme : politiques de l'être

b) De l'identité à l'évasion

c) Le plaisir comme échec de la sortie de l'être

II - Utopie amoureuse de la caresse (en partant de Le temps et l'autre, 1948)

a) Une érotique de la caresse

b) Critique de l'amour-fusion

c) Vers une politique métissée

III - Abensour, Levinas et l'utopie

a) Un nouveau cours anti-totalitaire de l'utopie

b) Levinas/Spinoza et Abensour/Lordon

IV - Finkielkraut : de l'hérésie Levinas à l'identité fermée

a) Des ouvertures d'une pensée de l'Autre...

b) ...aux fermetures d'une pensée du Même

Conclusion de la séance 1

 

* Séance 2 : "Le visage d'autrui ou l'éthique de l'ailleurs" (30 novembre 2016)

On peut écouter le cours sur : http://unipoplyon.fr/articles/cours/2-le-visage-dautrui-ou-lethique-de-lailleurs

Plan de la séance 2 :

Rappels sur la séance 1

Introduction de la séance 2

I - Autrui comme figure de l'ailleurs chez le Levinas de la maturité

a) Totalité et infini (1961)

b) Autrement qu'être (1974)

II - Une sociologie de la compassion à partir de Levinas

III - L'hypothèse d'une social-démocratie libertaire à partir de Levinas

IV - Judith Butler et Levinas (à propos de Vers la cohabitation. Judéité et critique du sionisme, 2012)

a) Moi et l'autre

b) Ethique et politique

c) La question du visage du Palestinien

 

***********************************

En avant-goût de l'oral, un peu d'écrit...

 

Introduction générale du cours (séance 1)

 

 

 

Je traiterai en deux séances le thème transversal de l’Unipop de cette année autour de « l’ailleurs » sous un angle philosophique, plus particulièrement à l’intersection d’une philosophie morale et d’une philosophie politique. Cette intersection sera constituée par certaines des facettes principales d’un des grands philosophes français du XXe siècle : Emmanuel Levinas (né à Kaunas en Lituanie en janvier 1906 et mort à Paris en décembre 1995). Emmanuel Levinas a construit l'originalité de sa démarche philosophique à partir de deux grands piliers intellectuels :

1) la phénoménologie du XXe siècle, dont il a été un des premiers introducteurs en France, dans un dialogue initial avec son initiateur Edmund Husserl et avec sa transformation par Martin Heidegger, dont il se séparera ensuite, radicalisant sa position vis-à-vis de Heidegger dans le sillage de la catastrophe nazie alors qu’Heidegger avait été membre du Parti national-socialiste ; ainsi Levinas a été l’élève d’Husserl, puis de Heidegger en 1928 en Allemagne ; il a particulièrement été marqué par le livre de Heidegger Etre et temps paru en 1927; pendant la guerre, son statut de prisonnier de guerre français l’a protégé ; par contre, sa famille restée en Lituanie fut massacrée par les nazis ;

2) et second pilier intellectuel de l’œuvre de Levinas : la tradition juive, dont Levinas fut un grand commentateur.

Les deux séances sont chapeautées par un titre général : « Emmanuel Levinas ou l’utopie humaine ». C’est sous la modalité de l’utopie que « l’ailleurs » sera donc traité dans mes deux interventions. Les deux séances s’efforceront d’éclairer deux moments de la pensée levinassienne. La première séance sera consacrée à certains des premiers pas de cette philosophie et la seconde séance envisagera l’œuvre de la maturité.

Dans les deux cas, on confrontera Levinas  d’autres auteurs : principalement les philosophes Miguel Abensour et Alain Finkielkraut lors de la première séance et la théoricienne critique et féministe américaine Judith Butler lors de la seconde séance.

 

Conclusion générale du cours (séance 2)

 

 

 

Le tour d’horizon que nous avons effectué des apports de Levinas à une pensée de l’utopie humaine est bien incomplet et partiel. Il nous a toutefois permis d’envisager sa contribution stimulante, et trop méconnue parmi les amis de l’émancipation, à un renouvellement de l’éthique et de la politique d’émancipation au XXIe siècle. Les différentes figures de la possibilité de la sortie de l’être passées en revue - l’évasion, la caresse et le visage d’autrui - nous ont fourni des ressources pour résister et même subvertir les pensées si prégnantes aujourd’hui de l’identité fermée. Mais attention : l’émancipation des inerties identitaristes n’est jamais définitive, surtout dans le contexte de montée actuelle d’un néoconservatisme xénophobe, sexiste, homophobe et nationaliste accompagné d’hystérie identitaire. Ainsi on a vu passer Alain Finkielkraut d’une pensée de l’Autre inspirée de Levinas dans les années 1980 à la valorisation identitaire du Même dans la dernière période. L’ouverture levinassienne, dans son incomplétude constitutive comme dans le caractère relationnel du visage, nous détache aussi des visions monadiques, voire narcissiques, de l’individualité. Enfin, partant d’une éthique, les apports de Levinas peuvent aussi alimenter une sociologie et une philosophie politique. On doit également prendre en compte les limites propres à l’inscription socio-historique de Levinas, par exemple dans les écarts entre la portée de sa philosophie du visage et certains effets de son engagement sioniste. Tout cela participe de sa pleine actualité, en marge des discussions les plus tapageuses aujourd’hui dans le domaine médiatique ou militant quant à une philosophie politique alternative à la gestion de l’ordre social existant.

abensour-levinas

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.