Philippe LEGER
A travaillé comme journaliste. Retraité.
Abonné·e de Mediapart

42 Billets

4 Éditions

Billet de blog 13 mai 2013

Bulles belges et Art naïf de Croatie au programme de Marseille Provence 2013

Dans le 2e arrondissement de la métropole phocéenne - le cœur historique et culturel de l'ancienne cité grecque - l'art populaire est à l'honneur tout le mois de mai. l'Europe s'y décline de la Baltique à la Méditerranée avec des expositions qui expriment le génie artistique de ses peuples et la richesse de leurs styles – un hymne à la diversité.

Philippe LEGER
A travaillé comme journaliste. Retraité.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


La Danse des Vignes - Ivan Generalic

Marseille et la Provence sont plus européennes que jamais en cette année 2013.  Elles portent haut ce titre de Capitale européenne de la Culture. L'événement MP 2013 coïncide avec l'élargissement de l'Union européenne à la Croatie...
Depuis le 6 mai, l'Art naïf de Croatie a rejoint les cimaises de la salle d'honneur Antoine Giannattasio de la mairie du 2e secteur (dite de la Major). Une exposition exceptionnelle.

Art naïf de Croatie : une exposition exceptionnelle à la mairie de la Major

La mairie de Lisette Narducci expose 52 œuvres (peintures et sculptures) des plus grands artistes croates à l’occasion de l’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne et de Marseille Provence 2013.
L’Office de Tourisme de la ville et du comté de Koprivnica, l’Office de Tourisme de Croatie à Paris, et le Musée de Koprivnica se sont associés pour mettre en place cette magnifique exposition avec l'entregent du Comité Européen Marseille, une association 1901 présidée par Monique Beltrame.
Le vernissage a eu lieu le 6 mai en présence de Darko Koren, préfet de la région de Koprivnica-Krizeva, accompagné de Masa Zamljacanec, directrice du Musée d'art Naïf de Koprivnica, Zdravko Mihevc, directeur de l'Office de Tourisme de Koprivnica et Marina Tomas-Billet, directrice de l'Office de Tourisme Croate à Paris. 
Idéalement située dans un environnement culturel et artistique foisonnant (cathédrale la Major – Mucem – Villa Méditerranée – Musée Regard de Provence – vieux quartier du Panier avec ses musées et ses ateliers de céramistes et de créateurs ), – l'exposition devrait jouir d'une belle fréquentation durant les heures d'ouverture au public de la mairie, d'autant que l'entrée de l'exposition est libre comme au Pavillon M.


De gauche à droite : Zdravko Mihevc, directeur de l'Office de Tourisme de Koprivnica - Marina Tomas-Billet - directrice de l'Office de Tourisme Croate à Paris - Masa Zamljacanec, directrice du Musée d'art Naïf de Koprivnica – Lisette Narducci, maire des 2e/3e ardts de Marseille- Darko Koren, préfet de la région de Koprivnica-Krizeva – Monique Beltrame, présidente du Comité Européen Marseille. (Photo : Philippe Léger)

Pour Lisette Narducci, maire du 2e secteur, « les 44 toiles et 8 sculptures des plus grands noms de l’Art Naïf de Croatie exposées dans la salle d’exposition de 200m² de la mairie de la Major donnent un aperçu de la beauté de la région des artistes et de l'esprit de ses habitants... Les œuvres, prêtées par le Musée de Koprivnica et la Galerie Hlebine, témoignent de la qualité et de la diversité de l’art naïf en Croatie et d'une région qui compte parmi les plus belles d'Europe... On retrouve avec l'exposition de Marseille les œuvres de peintres célèbres : Ivan Generalic, Mirko Virius, Ivan Vecenaj, Dragan Gazi, Mijo Kovacic, Josip Generalic, Franjo Filipovic, Stjepan Pongrac, Franjo Vujcec, Martin Mehkek…Il s’agit d’une des plus grandes expositions d’art naïf de Croatie en France. »
La région de Koprivnica, bucolique à souhait, avec ses paysages enchanteurs est située à une heure de route à peine de la capitale, Zagreb. Qu'on se le dise !

Cinquante auteurs célèbres de BD belge au Pavillon M



Depuis le 4 mai, au Pavillon M de la place Bargemon, les visiteurs ont l'occasion de plancher sur les œuvres de 50 auteurs de la bande dessinée belge. 
Au Pavillon M, l'équipe de Cyril Robin Champigneul, le chef de la Représentation régionale de la Commission européenne en France, a concocté avec ses partenaires consulaires, relais européens et associations locales, un riche programme fait de détente, de réjouissance et rencontres, d'ateliers créatifs et d'exposition, de spectacles vivants, d'arts de la rue et de musique.
Ces prochains jours, des milliers et milliers de visiteurs auront l'occasion de parfaire leurs connaissances de pays comme la Lettonie ou la Bulgarie grâce à des expositions et des rencontres.
La journée de l'Europe du 9 mai s'annonce comme un temps fort des manifestations. Elles s'achèveront le 16 mai dans l'hôtel de Ville tout proche, où le public est convié à une conférence/débat : «La citoyenneté européenne par l’échange.»

NB : La tradition pour Pâques en Croatie est de peindre des œufs et les offrir. S’inspirant de cette tradition, l’Office de Tourisme de Koprivnica-Krizevci offre chaque année à une ville un œuf géant peint dans le style art naïf. Pour 2013, l’œuf géant est offert à la ville de Marseille et à ses citoyens dans la cadre de la grande exposition d’art naïf qui se tient à la mairie du 2e secteur jusqu'au 29 mai. Il a été peint par de célèbres artistes naïfs de Podravina: Stjepan Pongrac, Zlatko Strficek, Zdravko Sabaric, Josip Greguric et Vladimir Ivancan.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot
Journal — Histoire
Le docteur est-il encore en vie ?
Le 4 mars 1957, le docteur Slimane Asselah est enlevé dans son cabinet médical, au milieu de la casbah d’Alger, par les forces de l’ordre françaises. Mort ou vif, sa famille ne l’a jamais revu. Deuxième volet de notre série.
par Malika Rahal et Fabrice Riceputi
Journal — Amérique du Sud
En Équateur, victoire en demi-teinte pour les autochtones après 18 jours de lutte
Un accord a été conclu jeudi entre le gouvernement et les responsables autochtones, à l’issue d’une longue grève générale, pour réclamer de meilleures conditions de vie. Dans la capitale Quito, la « Casa de la Cultura » (Maison de la culture) a été un endroit clef du mouvement.
par Alice Campaignolle

La sélection du Club

Billet de blog
Sale « Tour de France »
On aime le Tour de France, ses 11 millions de spectateurs in situ (en 2019) et on salue aussi le courage de Grégory Doucet stigmatisant le caractère polluant de l’événement. Une tache qui s’ajoute à celle du dopage quand le Tour démarre ce 1er juillet à Copenhague, où l’ancien vainqueur 1996 rappelle la triche à peine masquée. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Apprendre à désobéir
Les derniers jours qui viennent de s’écouler sont venus me confirmer une intuition : il va falloir apprendre à désobéir sans complexe face à un système politique non seulement totalement à côté de la plaque face aux immenses enjeux de la préservation du vivant et du changement climatique, mais qui plus est de plus en plus complice des forces de l’argent et de la réaction.
par Benjamin Joyeux
Billet de blog
Aucune retenue : l'accaparement de l'eau pour le « tout-ski »
J'ai dû franchir 6 barrages de police et subir trois fouilles de ma bagnole pour vous ramener cette scandaleuse histoire de privatisation de l'eau et d'artificialisation de la montagne pour le « tout-ski » en Haute Savoie.
par Partager c'est Sympa
Billet de blog
Chasse au gaspi ou chasse à l'hypocrisie ?
Pour faire face au risque de pénurie énergétique cet hiver, une tribune de trois grands patrons de l'énergie nous appelle à réduire notre consommation. Que cache le retour de cette chasse au gaspillage, une prise de conscience salutaire de notre surconsommation ou une nouvelle hypocrisie visant préserver le système en place ?
par Helloat Sylvain