Gauche ? Socialisme ? Communisme ? Définitions pour clarifier les débats politiques

Alors que tous pleins de partis tentent d'exister ou de se faire remarquer, voire de mendier des voix ; alors que des tentatives d'alliances se font jour ; alors que certaines personnes appellent à des grands renouvellements, il est temps de préciser certains termes, et d'arrêter de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

La gauche, c'est la défense d'une société anticapitaliste, et la mise en avant de moyens pour y arriver.

Le socialisme, c'est la socialisation des moyens de productions comme une des voies de sortie du capitalisme.

La socialisation, c'est le fait de mettre les moyens de production au service de la collectivité, sans que personne ne soit privilégié au passage (parti, bureaucrates, etc.)

Le communisme, c'est la mise en commun des richesses, l'autogestion de la production, et la distribution égalitaire des richesses.

Une fois qu'on a dit ça, on peut regarder le paysage politique sans trop de difficulté. Et d'abord, puisqu'on parle du Mur de Berlin, comprendre qu'à l'Est, on était ni dans le socialisme, ni dans le communisme, mais dans le capitalisme d'Etat - et que ce n'était pas un projet de gauche.

En France, qui est capable de présenter l'idée claire d'une société anticapitaliste ?

Des organisations révolutionnaires : le NPA, LO, l'UCL, les syndicalistes révolutionnaires et les anarchosyndicalistes. Et toutes et celles et ceux capables de définir un projet sans appropriation privée des moyens de production ; sans marchés, sans classe ou groupe dominant - classe, parti ou Etat.

Des réformistes, soit des anticapitalistes, qui prônent des moyens légaux pour sortir du capitalisme... il n'y en a PLUS à priori. Le P"S" ne l'est plus depuis 1983, les Verts ne l'ont jamais été, LFI n'a rien dans son programme pour une sortie du capitalisme et une autre société, et si dans le PC il y a peut-être des révolutionnaires et des réformistes, ça fait belle lurette qu'on ne parle plus... de société communiste à la tête du parti ! Donc ces partis sont au mieux pour l'humanisation du capitalisme... et donc de droite.

Si tout tout ça vous semble nébuleux, (re)lisez les grands textes politiques, et en particulier ceux des organisations auxquelles vous tenez.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.