Les marionnettistes du Guignol arrêté-e-s

Suite à la plainte de syndicats de police, les marionnettistes du Guignol ont été arrêté-e-s ce matin à leur domicile par les agents du RAID. Ils et elles sont accusé-e-s d’incitation à la violence à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique et d’association de malfaiteur en vue d’une entreprise terroriste. Elles et ils sont actuellement placé-e-s en garde-à-vue.

"Ces scènes de violence ne pouvaient plus durer", déclare Paul Picasse, du syndicat Alliance Police. "À la fin de chaque spectacle, on pouvait voir ce personnage, Guignol, battre un honnête gendarme, sous les rires des enfants déchaînés. Il s'agit de manière incontestable d'une machination pour inculquer aux enfants la haine de la police et de la gendarmerie, et pour les inciter à la violence. Il s'agit d'une mise en danger de nos agents, dans le présent et dans l'avenir. Nous nous félicitons que le parquet et le gouvernement se soient décidés à agir."

C'est en effet à l'initiative du parquet antiterroriste que les policier-ère-s du RAID ont mené ce matin une opération coordonnée pour arrêter les marionnettiste du Guignol. Une perquisition rigoureuse a été menée au domicile de ces personnes.

Le parquet antiterroriste s'est pour l'instant contenté de confirmer leur placement en garde-à-vue, et de préciser qu'elles étaient soupçonnées "d'incitation à la violence à l'encontre de personnes dépositaires de l'autorité publique" et "d'association de malfaiteur en vue d'une entreprise terroriste". Le parquet antiterroriste a également insisté sur la vulnérabilité particulière du public auquel ces spectacles d'une violence insoutenable étaient adressés.

Parallèlement à ces arrestations, le ministre de l'intérieur a déposé sur le bureau de l'Assemblée nationale un amendement à la proposition de loi Sécurité globale interdisant les spectacles de Guignol, ainsi que "tout spectacle nuisant à l'image positive des forces de l'ordre et pouvant mettre en danger leurs agents".

"Ces appels à la violence doivent cesser, et seront réprimés avec la plus grande vigueur. Les forces de l'ordre soutiennent le gouvernement comme le gouvernement soutient les forces de l'ordre", a déclaré le ministre de l'intérieur, propos repris mot pour mot par le ministre de la justice.

Nous apprenons à l'instant qu'un enfant qui avait assisté à un spectacle de Guignol vient également d'être arrêté par le RAID. Il aurait dit "c'est dommage, on rigolait bien."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.