Voir tous
  • « Ils se croyaient des hommes, n'étaient plus que des nombres »

    Par
    Et si on replaçait les problèmes de baignoire par des migrants arrivant dans une île ? C’est chose faite en cette rentrée 2017, avec le nouveau manuel de la collection Hyperbole pour les terminales ES et L.
  • Pourquoi l'Angleterre ?

    Par
    Question souvent posée à propos des exilé-e-s à Calais. Alors même que le Royaume-Uni est le troisième pays d'accueil d'émigré-e-s Français-es (en inscriptions au consulat) et que Londres accueille la plus importante communauté française émigrée au monde. Éléments de débat concernant les exilé-e-s.
  • De la genèse de l'État policier

    Par
    Ce n'est pas seulement par des actions répressives spectaculaires que s'assied un État policier, c’est aussi par de plus discrètes réorganisations administratives. C’est ainsi qu’au fil des réformes le ministère de l’intérieur a acquis un rôle central dans l’État concernant le contrôle des populations, à commencer par les populations de nationalité étrangère.
  • L'état d'urgence à Calais

    Par
    À Calais, l'état d'urgence a servi à interdire toute manifestation sur la voie public liée à la question migratoire, à des expulsions et à des destructions de bidonvilles, à des mesures de contrôle et de répression visant les exilé-e-s et leurs soutiens. À méditer au moment où le gouvernement projette le passage de mesures prévues par l'état d'urgence dans le droit commun.
  • Calais et la frontière britannique

    Par
    Paru entre la destruction de la partie sud du bidonville de Calais et sa destruction finale, un article sur le contexte politique de la situation inédite que l'on connaît alors à Calais, ville-frontière au cœur de l'Europe, au moment d'une prise de conscience dans la société britannique.