Philippe Wannesson
Blogueur et militant
Abonné·e de Mediapart

259 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 mai 2012

Billet de transition, 20 mai 2012

Le président a changé, les ministres on changé, la suppression des objectifs chiffrés pour la police et les préfectures a été annoncée.Pourtant à Calais, le harcèlement policier est depuis le lendemain du second tour de la présidentielle l'un des plus forts que l'on ai connu depuis la destruction de la Jungle des Afghans pachtounes en novembre 2009.

Philippe Wannesson
Blogueur et militant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le président a changé, les ministres on changé, la suppression des objectifs chiffrés pour la police et les préfectures a été annoncée.

Pourtant à Calais, le harcèlement policier est depuis le lendemain du second tour de la présidentielle l'un des plus forts que l'on ai connu depuis la destruction de la Jungle des Afghans pachtounes en novembre 2009. Les policiers tournent en permanence dans la ville et ses alentours, contrôlent au faciès et arrêtent, avec une prédilection pour les accès au lieu où les associations humanitaires distribuent les repas, entravant ainsi leur activité. Privation de sommeil, contrôles et arrestations à répétition, y compris de mineurs d'une dizaine d'années, sont quotidiens.

En l'absence de consignes gouvernementales, la police aux frontières – ou la préfecture, ou le parquet - joue visiblement sa propre partition.

La manœuvre est politiquement habile. Elle met en difficulté la gauche vis-à-vis de ses soutiens, puisque le changement ne vient pas, sinon en pire. Elle incite les associations à la résignation, puisque rien ne change. Elle crée un état de fait pour continuer ses pratiques quel que soit le gouvernement.

Est-ce que l'argent du contribuable doit servir à de telles manœuvres ?

Les actions de la police à Calais font l'objet d'une enquête du Défenseur des droits. Mais les choses vont au-delà de la violence et du harcèlement. La lecture de la presse nous apprend que la police aux frontières intervient très au-delà de ses attributions : récupération de cuivre dans une propriété privée, incendie des douches du Secours catholique, expulsion d'occupants sans titre d'un bâtiment abandonné... La police aux frontières est dans la position d'une super-police, intervenant dans des domaines très larges.

Dans le cadre de la remise en ordre des institutions et de la restauration de l'État de droit, il est important que la PAF retourne à ses missions et s'y cantonne. Une réorganisation de ses équipes est probablement nécessaire. Et le départ des CRS est indispensable pour diminuer la tension et la violence.

La Marmite aux Idées.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Rennes, la justice malmenée
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Journal
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Valérie Pécresse, l’espoir inattendu de la droite
La présidente de la région Île-de-France a remporté le second tour du congrès organisé par Les Républicains, en devançant nettement Éric Ciotti. Désormais candidate de son camp, elle devra résoudre l’équation de son positionnement face à Emmanuel Macron.
par Ilyes Ramdani
Journal — Extrême droite
Chez Éric Zemmour, un fascisme empreint de néolibéralisme
Le candidat d’extrême droite ne manque aucune occasion de fustiger le libéralisme. Mais les liens entre sa vision du monde et la pensée historique du néolibéralisme, à commencer par celle de Hayek, sont évidents.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch