Pierre-Adrien MARCISET
Professeur certifié de français, Doctorant, Étudiant en Théologie, Romancier, Essayiste.
Abonné·e de Mediapart

35 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 janv. 2017

La nature politique n'as pas horreur du vide.

Il en va de la politique comme des courses de chevaux, ou des matchs de football.

Pierre-Adrien MARCISET
Professeur certifié de français, Doctorant, Étudiant en Théologie, Romancier, Essayiste.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il en va de la politique comme des courses de chevaux, ou des matchs de football. On s'esbaudit d'analyses conjecturales, de pronostiques experts sortis de la dernière spéculation avertie, on se félicite d'une finesse critique et géopolitique, on prévoit, on suppute, on escompte, on se figure, on pèse le pour, le contre, le demi-pour et le demi-contre, le tiers, le quart et puis l’interrogatif quantième d’une divination dont jaillira sans doute le prochain vide, le nouvel actant du rien, de la déception, mais enfin ça n’est pas tout à fait sûr alors on joue à, on fait semblant et l’on conçoit des équipes imaginaires, des rapports de force architecturaux, des systèmes qui n’envient rien à la perfection structurelle des grands schémas philosophiques des époques antérieures. Mais cela ne fait rien, on se positionne, on débat, on présente des arguments, on croit raisonner et l’on s’entache complaisamment à cette mascarade sans contenu, ce bruit de fond permanent sur lequel chacun est tenu de donner un avis, injonction suprême d’une cité numérique où l’importance est un étalon quantitatif. Il ne se passe rien ? Qu’à cela ne tienne, le bruit, le parasitage peut continuer, il y aura bien quelque tweet, quelque saumure échangée en voix OFF que l’on pourra commenter à grands renforts de conditionnels, de menus scandales à suçoter comme on ronge des os, du plus savoureux viendra plus tard, et cet élan paroxysme vers le vide, le rien, l’abscons, cette énergie de l’impuissance et de l’ennui, s’incarneront dans quelque grand homme brutal qui saura nous faire oublier, par sa violence, par ses gesticulations et sa lenteur de verbe — que l’on peut aisément travestir derrière quelque masque vénitien, où lourdeur et gravité s’embrassent à l’avantage de la plus bête — qu’il n’est qu’un pantin de paille. Et toute cette légitimité qui n’est plus, ce non-intérêt pour les idées de fond, les voici, admirables, on les a remplacées par des écuries, des poules de ligue un, du loto-foot, des pré-votes qui permettent de donner à celui-ci ou celle-ci l’importance qu’il revendique et qu’il n’a pas, candidat de lui-même et de ses amis, candidat d’une caste, délégué d’un consortium bien délimité qui danse ridicule sous les vieux costumes des siècles.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Ehpad privés: un business sur la vieillesse à changer
Des Ehpad privés financés pour près de 50% par le contribuable génèrent un business juteux pour les actionnaires alors que nos aînés finissent leur vie en étant soignés par un personnel insuffisant et mal payé. De multiples rapports parlementaires, enquêtes, documentaires, livres, montrent la réalité d'une situation inacceptable alors que le vieillissement de la population s'accroît.
par serge_escale
Billet de blog
Lettre à mes octogénaires
Salut les grands parents, c’est moi. C’est moi, celle que vous attendez et que vous croyez affairée. Celle qui ne passe pas le portillon du bout du jardin, celle qui trouve autre chose à placer avant, toujours.
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
La maltraitance dans les Ehpad : fatalité ou surdité profonde des autorités ?
Puisse le combat de nombreuses familles de résidents en Ehpad[1], relayé par la Presse, soit enfin suivi d’effet … Aujourd’hui, nous apprenons l’audition du Directeur Général d’un Groupe gérant une chaîne de maisons de retraite et attendons avec intérêt le résultat des investigations. Pour illustrer cette actualité, voici un témoignage parmi tant d’autres…
par Claudia CANINI
Billet de blog
Orpea ou les chasseurs d’or de la silver-économie
Le livre de Victor Castanet va peut-être contribuer à ce que cesse la prise en charge lucrative des personnes âgées dépendantes. Pourtant, les critiques et enquêtes, ces dernières années, n’ont pas manqué. Autres chroniques : quelque chose de pourri au Royaume du Danemark, la violence inouïe des discours Zemmour/Le Pen sur la suppression des allocations familiales aux familles immigrées.
par YVES FAUCOUP