Des poncifs libéraux sur la marche du 5 mai :

Au lendemain d’une belle fête populaire et de gauche dans les rues de Paris, quelques réflexions sur les mots dont les macronistes et les conservateurs de tous horizons ont fait usage pour délégitimer la manifestation. D’autres avant eux avaient utilisé ces artifices rhétoriques pour interdire des manifestations et museler la contestation sociale.

Radicaux : synonyme de dangereux. Se dit en particulier de François Ruffin et de Frédéric Lordon. Le premier a le culot de chercher à rendre leur place aux catégories populaires dans le champ politique et social tout en ridiculisant les puissants. Le second ose remettre en cause l’ordre libéral de la construction européenne. Ce faisant, ils brisent les tabous fondamentaux de l’unanimisme conservateur et se rendent détestable à l’élite. Mais qui voudrait donc se faire aimer d’elle ?

Violences : la manifestation en est grosse car elle va à l’encontre de l’ordre libéral du monde macroniste : pour les conservateurs la contestation populaire est contre-nature.

Président : son image serait sacro-sainte. La remettre en cause serait attentatoire et blasphématoire. Une telle conception de la magistrature présidentielle en dit long sur l’état de la démocratie en France.

Vocabulaire : les ardents défenseur du président transforme une expression populaire en grossièreté menaçante voire pis en une faute de français – alors que l’usage en est bien attesté. Mécanisme bien connu de distinction de l’élite et de marginalisation de la parole populaire. Expression inconsciente mais révélatrice de la violente domination symbolique fondant le macronisme, mouvement politique par et pour la bourgeoisie nouvelle.

Langue : l’élite macroniste ayant comme culture commune la langue morte managériale, elle s’expose toujours au ridicule lorsqu’elle s’affronte à ceux pour qui la culture reste un arme et la langue un instrument vivant de la lutte.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.