Pierre Carpentier
MÉMOIRES DE L'EAU. "Les songes de nos vivants prennent à l'eau, la source et le sel ! À la terre, le sang et la force ! Au vent, nos sacrifices livrés en confiance. Assez de ces supplices ! Les poèmes ne sont pas fait pour les chiens ! Ils portent nos libertés souveraines ! lls sont le parfum de nos royaumes ! Sois vaillant à la tâche attaquante que nous te confions ! Les dominations nous mitraillent encore mais tu répondras à ce juste tourment du devoir ou détourne toi à jamais de notre appel ! En toutes directions que tu choisisses tu nous reviendras et nos comptes te seront remis ! Pour notre générosité, tiens en partage le calme des eaux !". (Extrait "d'IRACOUBO. L'Épicentre des Eaux", 2014). " MAIS ALORS, LA GUYANE ? Une infinité que nous imaginons gorgée d'eaux et de bois. Les Guyanais demandent que les Martiniquais et les Guadeloupéens les laissent en paix. Nous avons pas mal colonisé de ce côté. C'est pourtant comme une attache secrète que nous avons avec le Continent. Une attache poétique, d'autant plus chère que nous y renonçons. D'autant plus forte que fort sera le poids des Guyanais dans leur pays. Des chants comme des rapides à remonter, des poèmes comme autant de bois sans fond." ÉDOUARD GLISSANT in LE DISCOURS ANTILLAIS (P 775).
Abonné·e de Mediapart

415 Billets

3 Éditions

Billet de blog 1 févr. 2014

Édouard Glissant désappararaissait le 3/02/11 Poème en la Prismatique baie du Diamant

AGO ! AGO ! AGO ! Mouché Gran Pyé Bwa ! Édwar ! To lésé nou ! OH ! Mé soutou, to lésé pou nou lanmou Tou-Mond-a pou nou partajé, Sa réjyon tounov di latè-a koté kifo nou tout rantré ansanm, nou chak annan nou lopasité ! OH ! Mé roun di nou Gangan-yan, ki menm si i alé, pa alé ké so sigré ! O kontrè, i lésé yé tout bay nou, pou nou vé rété apézé, plen ké fors andan nou rélasyon ké tout nou konpanyen asou laté-a ! Nèg-Maron, Tayèr-Eskiltèr di lang fransé-a viré toularo la Bézaudin ! Adyé, Mouché Gran Pyé Bwa, to rakaba-yan fon ké bokou-bokou, é to pitit-yé ki sa dé poèt menm, sa ki dèyè pòkò touché ! Pièr.Ans Cafard (Cap 110) lé 9 févriyé 2011 : trwazèr dmaten. Traduction

Pierre Carpentier
MÉMOIRES DE L'EAU. "Les songes de nos vivants prennent à l'eau, la source et le sel ! À la terre, le sang et la force ! Au vent, nos sacrifices livrés en confiance. Assez de ces supplices ! Les poèmes ne sont pas fait pour les chiens ! Ils portent nos libertés souveraines ! lls sont le parfum de nos royaumes ! Sois vaillant à la tâche attaquante que nous te confions ! Les dominations nous mitraillent encore mais tu répondras à ce juste tourment du devoir ou détourne toi à jamais de notre appel ! En toutes directions que tu choisisses tu nous reviendras et nos comptes te seront remis ! Pour notre générosité, tiens en partage le calme des eaux !". (Extrait "d'IRACOUBO. L'Épicentre des Eaux", 2014). " MAIS ALORS, LA GUYANE ? Une infinité que nous imaginons gorgée d'eaux et de bois. Les Guyanais demandent que les Martiniquais et les Guadeloupéens les laissent en paix. Nous avons pas mal colonisé de ce côté. C'est pourtant comme une attache secrète que nous avons avec le Continent. Une attache poétique, d'autant plus chère que nous y renonçons. D'autant plus forte que fort sera le poids des Guyanais dans leur pays. Des chants comme des rapides à remonter, des poèmes comme autant de bois sans fond." ÉDOUARD GLISSANT in LE DISCOURS ANTILLAIS (P 775).
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Aux funérailles d'Édouard Glissant sur le parvis de l'église du Diamant, 9 novembre 2011.

AGO ! AGO ! AGO !

Mouché Gran Pyé Bwa ! Édwar ! To lésé nou ! OH !

Mé soutou, to lésé pou nou lanmou Tou-Mond-a pou nou partajé,

Sa réjyon tounov di latè-a koté kifo nou tout rantré ansanm, nou chak annan nou lopasité ! OH !

Mé roun di nou Gangan-yan, ki menm si i alé, pa alé ké so sigré !

O kontrè, i lésé yé tout bay nou, pou nou vé rété apézé, plen ké fors andan nou rélasyon ké tout nou konpanyen asou laté-a !

Nèg-Maron, Tayèr-Eskiltèr di lang fransé-a viré toularo la Bézaudin !

Adyé, Mouché Gran Pyé Bwa, to rakaba-yan fon ké bokou-bokou, é to pitit-yé ki sa dé poèt menm, sa ki dèyè pòkò touché !


Pièr.
Ans Cafard (Cap 110) lé 9 févriyé 2011 : trwazèr dmaten. Traduction----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

OYEZ ! OYEZ ! OYEZ !

Arbre céleste ! Édouard ! Tu nous as laissés ! OH !

Mais surtout tu nous a légué en offrande, l'amour du Tout-Monde à partager !

Cette région nouvelle de la terre où nous devons tous entrer ensemble, chacun porteur de son opacité ! OH !

Voici un de nos ailleuls qui bien que désapparu, n'a pas emporté ses secrets !

Au contraire, il nous les a tous laissés afin que nous demeurions sereins et renforcés au coeur de notre relation avec nos semblables où qu'ils se trouvent au monde !

Le Nègre-Marron, Tailleur-Sculpteur dans le roc de la langue française, s'en est retourné sur les hauteurs du morne Bezaudin !

Adieu ! Arbre Céleste ! Tes racines sont profondes et nombreuses,

Et celui de tes enfants qui, poète véritable,  fermera la marche n'est pas près d'être en vue !

Pièr.

Anse Cafard (Cap 110) le 09 février 2011, 03h00.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES
Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin
Billet de blog
Monsieur le président, aujourd’hui je suis en guerre !
Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous ne lirez sûrement jamais, puisque vous et moi ne sommes pas nés du même côté de l’humanité. Si ma blouse est blanche, ma colère est noire et ma déception a la couleur des gouttes de givre sur les carreaux, celle des larmes au bord des yeux. Les larmes, combien en ai-je épongé ? Combien en ai-je contenu ? Et combien en ai-je versé ? Lettre d'une infirmière en burn-out.
par MAURICETTE FALISE